in

Fêtes de fin d’année : le gouvernement veut faire baisser le prix du poisson sur le marché

Le ministre du Commerce a demandé aux acteurs de la filière de travailler dans ce sens « afin de renforcer le pouvoir d’achat des ménages ».

Poissons
Poisson avarié au PAD (c) Droits réservés

A l’approche des fêtes de fin d’année, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, souhaite une baisse des prix du poisson sur le marché. Lors d’une réunion avec les acteurs de la filière le 12 décembre dernier à Yaoundé, il a demandé à ces derniers de travailler dans ce sens « afin de renforcer le pouvoir d’achat des ménages » pendant cette période festive qui s’accompagne généralement d’une forte demande de poisson.

Cet appel survient dans un contexte où les produits alimentaires sont depuis plusieurs mois la principale cause de l’inflation. Selon l’Institut national de la statistique (INS), le taux d’inflation moyen annuel observé au Cameroun au cours du mois d’octobre 2023 a atteint 7,7%.

Cette hausse résulte surtout de l’augmentation de 12,3% des prix des produits alimentaires. L’INS précise que la hausse des prix des produits alimentaires peut être surtout imputée à la montée des prix, bien que les hausses aient diminué, des produits tels que les pains et céréales, les poissons et fruits de mer, ainsi que les huiles et graisses.

Pour approfondir :   Aéroports du Cameroun : pourquoi les compagnies aériennes boudent les nouveaux salons VIP

Accroître la production halieutique

Pour cette fin d’année, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) prévoit une hausse de la production halieutique au Cameroun favorisée par « la reprise des activités de pêche, en raison du repos biologique mis en place au cours du troisième trimestre 2023 ». Selon les statistiques du ministère des Pêches, de l’Élevage et des Industries animales (Minepia), 150 186 tonnes de poissons ont été produites au Cameroun entre janvier et août 2023, contre 145 621 tonnes pour la même période en 2022.

Pour approfondir :   Coronavirus : 2 496 personnes hospitalisées au Cameroun

Ce qui fait une augmentation de 3%. De même, la production de la pêche artisanale maritime est passée de 113 561 tonnes entre janvier et août de l’année 2022 à 116 627 tonnes au cours de la même période en 2023, soit une augmentation de 3%. Aussi, la pêche industrielle a-t-elle connu une chute de 9% passant de 9 888 tonnes en 2022 à 8 969 tonnes en 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

touristique accident

Un nouvel accident tragique fait 4 morts sur l’axe Maroua-Garoua

Presse e n DANGER

Le Cameroun chute au classement des pays qui prônent la liberté de la presse