in

Faits divers : Une jeune fille repassée par sa nourrice à Douala

Doulir

Agée de 17 ans, Sonita vivait depuis deux ans, le calvaire entre les mains de sa génitrice.

Doulir
La ville de Douala (c) Droits réservés

Sonita, cette adolescente de 17 ans a subi pendant deux ans, les violences de toutes sortes entre les mains de sa nourrice ; elle a été bastonnée, repassée enchainée, privée de repas, enfermée. Pour cause, la dame interpellée par les hommes en tenue l’accuse de désobéissance et de vol.

Interviewé par la presse, l’entourage a battu en brèches les arguments de la génitrice de Sonita. L’on apprend au contraire, que la jeune fille était régulièrement bastonnée par les occupants de la maison chaque fois qu’elle commettait une erreur.

Pour approfondir :   Cameroun : Achille Mbembé annonce la sortie prochaine d’un livre sur la démocratie co-écrit avec Célestin Monga

Les voisines de femme en question rapportent qu’elles lui ont demandé de faire retourner l’enfant chez ses géniteurs, proposition à laquelle elle s’est catégoriquement opposée de même qu’elle a refusé de réviser sa façon de corriger sa « fille ».

Débordée de cette situation, l’entourage a saisi les forces de sécurité qui ont fait irruption au domicile de la dame au quartier Pk18 à Douala. Appréhendée, elle a nié en bloc les chefs d’accusation, soutenant qu’elle traitait sans distinction, tous les enfants de sa maison.

Pour approfondir :   Crimes rituels à Mimboman: Les solutions du gouvernement

Pourtant, l’état physique de Sonita, très amaigrei, témoigne à suffire l’enfer qu’elle vivait. Elle a été prise en charge dans une formation hospitalière de la place. Son bourreau quant à elle est mise en exploitation en attendant que soient retrouvés les véritables parents de la fille maltraitée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mananar

Coronavirus : 2 496 personnes hospitalisées au Cameroun

Crise anglophone : Des échanges de tirs entre l’Armée et les séparatistes à Akum dans le Nord-Ouest