in

Crise Anglophone : La libération de 289 détenus jugée insuffisante aux Etats Unis

bamenda

Pour le secrétaire d’État américain adjoint aux Affaires africaines les autorités camerounaises doivent encore faire plus pour la fin de la crise dans les zones anglophone au Cameroun, a constaté Lebledparle.com.


bamenda
Vue de la ville Bamenda- Crédit photo : Wikimedia

Sur twitter, Tibor Nagy, a commenté la libération, le 14 décembre, de 289 personnes arrêtées et détenues en lien avec la crise anglophone, suivant une ordonnance du président Paul Biya.

Pour lui, cette libération ne suffit pas pour résoudre la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. « La libération de 289 détenus impliqués dans la crise anglophone au Cameroun est une étape positive, mais pas suffisante. Nous exhortons toutes les parties à engager un dialogue élargi sans conditions préalables », a déclaré Tibor Nagy lundi sur son compte Twitter.

Pour approfondir :   Olivier Bilé : « L’Afrique ne sera pas un champ d'expérimentation de vaccins aux agendas cachés »

Le président Camerounais Paul Biya a ordonné le jeudi  13 décembre 2018 l’arrêt des poursuites pendantes devant les Tribunaux Militaires du Cameroun contre 289 personnes interpellées dans le cadre les activités liées à la crise en cours dans les régions anglophones. Une mesure pourtant salué par une certaine la classe politique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bokam Jean Baptiste

Jean Baptiste Bokam agressé et bastonné à son domicile par des brigands

Affiche officielle Awards des Medias

Cameroun : La deuxième édition des awards des médias s’ouvre le 22 Décembre 2018