in

Crise anglophone : Baba Danpullo le plus gros perdant?

Baba Danpullo

El hadj Baba Danpullo, le puissant homme d’affaire est une victime de premier rang depuis le début de la crise anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en 2016.

Baba Danpullo
Baba Danpullo (c) Droits réservés

Les écoles et hôpitaux incendiés, les marchés et domiciles détruits qui caractérisent les régions d’expression anglaise du pays n’ont pas évité les entreprises de Baba Danpullo.

En effet, Baba Danpullo est un Camerounais qui met en avant l’intérêt national au détriment des préoccupations régionales.

Pour preuve, la plupart de ses entreprises, de ses investissements se trouvent au Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

L’industrie, l’agriculture ou encore l’élevage sont les domaines où excelle le propriétaire de Tôle tea ; ce qui fait sa réputation aussi bien à l’échelle nationale, continentale que mondiale.

Pour approfondir :   Paul Biya annonce sur sa page Twitter, la création de 800 000 nouveaux emplois Cameroun par des industriels chinois et norvégiens

Or il se trouve, d’après nos sources que ces entreprises qui emploient des milliers de jeunes ont durement souffert des affres de la crise entrainant ainsi le chômage des employés.

A titre d’illustration, des hectares de plantation passés en fumée sans oublier son bovin qui a été quasiment emporté par les ravisseurs.

Lebledparle.com apprend épar ailleurs que la plantation de thé de Dawara couvre 8000 ha, le Ndu 650 ha sans oublier les 550 ha à Tôle dans le Sud-Ouest.

Pour approfondir :   Economie : Paul Biya revoit à la hausse Le budget national du Cameroun

La commission reconstruction des zones touchées par la crise anglophone prendre-t-elle en compte les pertes enregistrées par cet opérateur économique ?

Let wait and see !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Luther Meka Andre rdpc

Cameroun : André Luther Meka justifie les émeutes de Sangmelima

Ibrahim Mbombo Njoya 1

Cameroun : Le sultan Bamoun vole au secours des victimes émeutes de Sangmelima