in ,

Chuo Walters : « Amougou Belinga est en détention pour rien »

A en croire l’enseignant d’université sur le plateau de Club d’Elites sur Vision 4, les responsables de Reporters Sans Frontières créent des théories farfelues.

Walters

Accablé par une grande partie de l’opinion nationale, Jean Pierre Amougou Belinga a néanmoins quelques soutiens parmi lesquels Dr Chuo Walters. Sur le plateau de Club d’Elites, il affirme que l’homme d’affaires est détenu injustement à Kondengui. « Ma position n’a jamais changé. Je reste cohérent. Sa majesté Jean Pierre Amougou Belinga est en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui pour rien. Le temps joue en faveur de sa Majesté Jean Pierre Amougou Belinga. Le temps finira à me donner raison et à donner raison à tout le monde », a déclaré Dr Chuo Walters.

Arnaud Froger à la barre de Cub d’Elites

Le juriste s’en prend ensuite à Arnaud Froger, un représentant de l’ONG Reporters Sans Frontières qui a indiqué sur Equinoxe que toutes les enquêtes convergent vers la piste Jean Pierre Amougou Belinga.  « Arnaud Froger est dans un montage par des réseaux qui veulent passer par mettre le chapeau de la mort de Martinez Zogo sur la tête de Jean Pierre Amougou Belinga pour atteindre leurs objectifs. (…) Le volet Jean Pierre Amougou Belinga est très simple. Ces méthodes employées par ces détracteurs ont constaté que leur projet a échoué. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Il faut relancer les partenaires qui partageaient abondamment les informations sur les réseaux sociaux. Il s’agit des journalistes achetés avec des enveloppes au Cameroun et dans la diaspora », défend-il.

Pour approfondir :   Lynché par certains internautes, Francis Ngannou se justifie sur Equinoxe TV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C Beyala

Calixthe Beyala persiste et signe : « Ma conscience n’est pas achetable ; Amougou Belinga est le commanditaire du meurtre de Martinez Zogo »

Froger

Arnaud Froger de Reporters Sans Frontières sur l’affaire Martinez Zogo : « Ce qui se passe actuellement dans la presse camerounaise est indécent »