in

Cameroun : La revue de presse du mercredi 1er décembre 2021

Cameroun : La revue de presse du mercredi 1er décembre 2021

Très chers abonnés, heureux de vous retrouver en ce début du moins de décembre 2021, pour vous servir votre petit déjeuner quotidien, la revue de la presse nationale. Comme tous les matins, découvrez ci-dessous, l’essentiel des informations parues dans les kiosques au Cameroun.

Cameroun : La revue de presse du mercredi 1er décembre 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Notre chemise s’ouvre ce matin avec EcoMatin qui nous renseigne que dans le projet de loi de finances 2022, « le Gouvernement envisage de confier l’exclusivité de l’assistance des contribuables aux conseils fiscaux ». Cette mesure, explique le journal, serait profitable à plus d’un titre aux inspecteurs des impôts, au détriment des Experts-comptables, qui crient à l’injustice et dénoncent une posture partisane du gouvernement.

Toujours dans le budget 2022, le quotidien l’Économie explique comment le gouvernement compte doter les filières riz, café, cacao, cajou. Selon le journal, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est exprimé sur la question le 30 novembre dernier devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale.

L’essentiel du Cameroun s’intéresse plutôt à la reconstruction des régions sinistrées au Cameroun à savoir le Nord-ouest et le Sud-ouest du fait de la crise sociopolitique, et l’Extrême-Nord, secoué par la secte islamiste Boko Haram. Notre confrère qui interroge la pertinence de cette reconstruction au moment où les hostilités se vivent encore sur le terrain, indique néanmoins qu’elle reste l’une des priorités du gouvernement dans l’exercice budgétaire 2022 et dont les lignes sont en cours d’élaboration au parlement.

Avec Cameroon Tribune paru ce matin, « on ne baisse pas la garde » dans la lutte contre le VIH/SIDA au Cameroun. On apprend d’ailleurs en page 7 du quotidien bilingue gouvernemental que la journée mondiale de lutte contre cette pandémie se célèbre ce 1er décembre 2021. Une occasion pour les pouvoirs publics de d’inviter au renforcement aux mesures de précaution « parce que le sida existe et tue toujours », peut-on lire. Notre confrère revient également sur les avancées enregistrées dans la lutte contre cette maladie au Cameroun depuis une vingtaine d’années.

Dans la foulée de Cameroon Tribune, le quotidien Échos Santé informe que c’est un total de 374 483 personnes qui sont sous traitement antirétroviraux au Cameroun à ce jour. Les chiffres officiels relevé par le journal font état de ce que 496 506 personnes vivent avec le VIH dans le pays alors que 419 934 connaissent leur statut sérologique VIH.

Parlons élections à la Fécafoot. Mutations indique que le candidat Samuel Eto’o dans une lettre adressée au président de la Commission d’Éthique de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) le 30 novembre 2021, demande la disqualification du candidat Seidou Mbombo Njoya de la course. L’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun, se référant à la loi qui régit la fédération du football camerounais, demande la suspension de l’actuel patron de cette instance, Seidou Mbombo Njoya ainsi que sieur Aboubakar Alim Konate, son vice-président par intérim. La réaction du camp d’en face est à lire dans le journal.

C’est sur cette information que nous mettons un terme à cette revue de presse ce matin chers abonnés. Merci de nous avoir une fois de plus renouvelé votre confiance. À demain pour une nouvelle édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    « Personne ne peut gagner 13 milliards de FCA », dément la société de paris sportifs « 1XBET »

    « Personne ne peut gagner 13 milliards de FCA », dément la société de paris sportifs « 1XBET »

    Election à la Fécafoot : La demande de disqualification de Seidou Mbombo Njoya formulée par Samuel Eto’o jugée « irrecevable »

    Election à la Fécafoot : La demande de disqualification de Seidou Mbombo Njoya formulée par Samuel Eto’o jugée « irrecevable »