in

Cameroun : La revue de presse du mercredi 16 février 2022

Cameroun : La revue de presse du mercredi 16 février 2022

Très chers abonnés, c’est un réel plaisir de vous retrouver encore ici ce matin dans le cadre de cet exercice matinal. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues dans les kiosques au Cameroun ce jour.

Cameroun : La revue de presse du mercredi 16 février 2022
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Au menu de notre exercice ce mercredi, EcoMatin nous propose du pain au prix habituel et justifie qu’officiellement, le prix de la baguette de pain de 200 grammes n’a pas connu d’augmentation. En effet, « la certitude a été donnée par le ministre du Commerce, dans une récente sortie. Pourtant sur le terrain, les revendeurs ne se cachent plus pour vendre la baguette à 150 F prétextant que les boulangers ont revu à la hausse les coûts de livraison. Ceux-ci s’en lavent les mains et attestent que le prix de la baguette n’a nullement évolué, feignant ainsi d’ignorer que la réalité du marché est toute autre », constate notre confrère, qui note dans la foulée que dans ce jeu de dupes, c’est le consommateur final qui est spolié de manière inexpliquée. Le Mincommerce dénonce des manœuvres spéculatives et promet des sanctions. C’est à lire dans EcoMatin de ce matin.

Si le prix du pain fait autant de polémiques à cause des intrants qui deviennent de plus en plus rares et chers, quand allons-nous nous tourner vers la farine locale de manioc ? C’est la question que se pose La Voix du Consommateur disponible en kiosque. Pour économiser les devises étrangères et diminuer ou stabiliser les prix du pain, « il serait utile que le ministre de l’Agriculture et celui du Commerce de substituer le blé qui bénéficie déjà des exonérations de droit de douane, au manioc facile à cultiver et le transformer en farine utilisable en farine dans les boulangeries », suggère le journal.

En santé. À l’occasion de la journée mondiale des malades qui s’est célébrée le 11 février dernier, Échos Santé en profite pour dresser le bilan du ministre de la Santé à la tête de son département ministériel, surtout en ce qui concerne sa démarche dans la modernisation des soins au Cameroun. En sa page 6, le journal renseigne que le patron de la Santé publique, Manaouda Malachie depuis son entrée au gouvernement, a fait de la prise en charge des malades dans les hôpitaux, son cheval de bataille. « Il n’a pas hésité à se déguiser en malade pour se rendre dans plusieurs formations hospitalières du pays pour juger de l’accueil réservé aux malades ». Les détails sont à lire dans le quotidien Échos Santé.  

Le choléra refait surface dans la région de l’Extrême-Nord, notamment dans la zone de Fotokol, annonce L’œil du Sahel en kiosque. Au 14 février 2022, le ministère de la Santé publique dénombre déjà 35 morts et 1242 cas de choléra dans quatre (Sud-Ouest, Littoral, Sud et Extrême-Nord). Il s’agit entre autres localités de Bakassi, Limbe, Bonge, Kribi, Fotokol, Melong…

Cameroon Tribune parle ce matin de l’investissement au Cameroun avec cette diaspora qui se « bouscule » aux portes du pays. Grâce aux facilités offertes par le gouvernement, soutient-il le journal, de nombreux Camerounais établis à l’étranger sont de plus en plus motivés à venir investir au pays. À la suite du discours du chef de l’État du 10 février dernier où il a annoncé de nouvelles initiatives allant dans ce sens, le quotidien à capitaux publics présente quelques succes stories des citoyens de la diaspora.

Sortons sous tension, en abordant l’hydroélectricité. Le Messager paru en kiosque ce matin fait savoir le chantier de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal est actuellement en mode sinusoïdal. « De nouvelles inquiétudes planent sur la date de livraison de ce projet d’envergure à cause des connivences et autres actes de corruption qui plombent le bon déroulement des travaux », peut-on lire.

Chers abonnés, heureux de vous avoir servi votre revue de ce matin. Merci d’avoir été des nôtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Dora Decca : « Quand Ben Decca a de l’argent, il change son parfum »

    Dora Decca : « Quand Ben Decca a de l’argent, il change son parfum »

    Un accident de la circulation fait une dizaine de morts sur l’axe Douala-Nkongsamba