in

Cameroun : La revue de presse du lundi 13 décembre 2021

Cameroun : La revue de presse du lundi 13 décembre 2021

Très chers abonnés, bonjour ! Bienvenus à la revue de presse édition de ce lundi 13 décembre 2021. Comme tous les matins, découvrons l’essentiel des informations parues en kiosque au Cameroun.

Cameroun : La revue de presse du lundi 13 décembre 2021
Les Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

L’élection de Samuel Eto’o à la tête de la Fédération camerounaise de Football fait les choux gras de la presse nationale.

Défis Actuels dans sa publication de ce matin titre « La révolution Eto’o en marche ». En développement, notre confrère indique que l’ancien capitaine des Lions indomptables se bat depuis près de 10 ans pour redonner au football camerounais, sa grandeur. En sa page 2, Défis Actuels revient sur les grandes batailles du nouveau patron de la Fécafoot.

Leader Presse qualifie la victoire de Samuel Eto’o sur son principal challenger, Seidou Mbombo Njoya de « drible électoral ».  En effet, le journal rappelle que l’actuel patron de la tour de Tsinga est venu à bout de son adversaire sur un score de 43 voix contre 31.

Réalités Plus dresse la liste des 10 démons que doit combattre Samuel Eto’o à la Fecafoot pour réussir. Selon le journal, l’élection de Samuel Eto’o Fils à la tête de l’instance dirigeante du football camerounais le 11 décembre 2021 « va chasser les démons qui séquestraient le football camerounais dont vente et achat des matchs, fabrication des fausses licences, trafic des joueurs, programmation tronquée des matchs, manipulation des arbitres, falsification des documents, balades inutiles des officiels dans le monde… » Et d’ajouter « Le nouveau président de la FECAFOOT n’est pas pauvre pour accepter les petits pots de vin. Les corrupteurs sont finis ».

« Un air de 9 à Tsinga… », titre Le Messager. Dans son dossier relatif à l’élection de Samuel Eto’o comme nouveau président de la Fecafoot, notre confrère revient de fond en comble sur ce scrutin riche en rebondissements et propose quelques réactions des observateurs.

Pour sa part, Mutations démontre en ses pages 12 et 13, comment l’ancien sociétaire du FC Barcelone a été élu président de la Fédération camerounaise de Football.

La Voix des Jeunes ne s’écarte pas de cette actualité brulante. Le Journal de Carole Tamba en kiosque revient sur ses publications depuis l’annonce de la candidature de Samuel Eto’o à la présidence de la Fecafoot jusqu’à son élection le 11 décembre dernier. « De l’appel du peuple au sacre glorieux du vote des délégués, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection nationale du Cameroun a été élu 17e président de la Fecafoot avec 58,12 % de suffrages pour un mandat de 4 ans, renouvelables », formule La Voix des Jeunes qui titre en grande Une : « Nous y avons cru ! »

Le journal La Nouvelle estime que l’arrivée de Samuel Eto’o à la Fecafoot marque la fin « du règne de la mafia ».

Econews parle de la plus-value de l’accession de l’ancien Lion à la tête de la Fecafoot. En plus de porter le financement du football par les mécènes de renom, dans les marchés déjà, cette victoire « a amené les commerçants à relancer la vente des maillots, ballons, godasses et autres équipements de football. Pour la relance de la consommation des joueurs de football, Samuel Eto’o promet de donner 50 millions de FCFA à chaque club », peut-on lire.    

Sortons de cet exercice ce matin avec EcoMatin qui dans sa publication de ce matin parle la 12e session du Cameroon Business Forum. Programmée pour le 15 décembre 2021 à Yaoundé, la 12e session du Cameroon Business Forum se déroulera sans la participation du Groupement Interpatronal du Cameroun. Dans une correspondance adressée au Premier ministre et consultée par EcoMatin, Célestin Tawamba décline l’invitation du gouvernement tout en déplorant le manque de concertation ayant précédé l’organisation du CBF. « Le plus important regroupement des entreprises du pays maintient son plaidoyer pour un partage de l’agenda et du calendrier du CBF, l’élaboration conjointe des plannings de mise en œuvre, la contractualisation des recommandations, l’institution d’un organe de pilotage paritaire, en amont des rencontres publiques et/ou officielles », écrit le journal d’Émile Fidieck.

Chers abonnés, c’était un plaisir de vous avoir une fois de plus servi ce matin. À demain pour une autre édition de la revue de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Élection à la Fecafoot : Gaelle Enganamouit refait surface et félicité Samuel Eto’o

    Élection à la Fecafoot : Gaelle Enganamouit refait surface et félicité Samuel Eto’o

    Samuel Eto’o : « Je vous fais la promesse de donner le meilleur de moi »