in , ,

Cameroun : La Fécafoot réagit aux « fausses accusations » de Gilbert Kadji de la KSA

Accusée d’arbitraire et d’injustice par Gibert Kadji dans son dernier acte qui suspend Kadji Sport Academy (KSA), la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) a livré sa version de faits, dans un communiqué publié ce vendredi par le Secrétaire Général de l’Instance.

Les joueurs de KSA
lLes joueurs de KSA - Archives Lebledparle.com

La nouvelle affaire « KSA » connait un nouveau rebondissement. Fausses et non fondées sont les allégations portées contre la Fécafoot par le président de la KSA, Gilbert Kadji, a réagi l’Instance de Tsinga dans un récent communiqué.

En effet, le président de la Kadji sport académie, Gilbert Kadji a été suspendu de toutes activités liées au football pour les 5 prochaines années. Une décision qui fait suite au forfait général de son club constaté par la commission régionale d’homologation.

Face à la presse jeudi, Gilbert Kadji a informé que sur les 54 licences demandées, l’Académie n’a reçu 11. Une situation qui a poussé le club à être incapable de continuer à disputer ses matchs comme l’a constaté la Commission régionale d’homologation du Littoral. Frappé d’une suspension de cinq ans, assortie d’une amende de cinq millions de FCFA à verser à la Fécafoot, Gilbert Kadji à ne pas comprendre ce qui se passe, alléguant même un règlement de compte. Pour lui, il y a une volonté de nuire à la KSA. Il dénonçait d’ailleurs des tracasseries venant de la Fécafoot. De graves accusations qui ont alerté la sphère sportive au regard de l’importance de la KSA, formatrice de Samuel Eto’o, dans l’histoire du football camerounais.

Pour approfondir :   Championnat anglais : Martin Camus Mimb analyse la première sortie d’André Onana

Face à ces allégations, la Fécafoot par le biais de son Secrétaire Général, est sortie de sa bulle.

Blaise Djounang, a apporté quelques éléments de clarification. Selon lui, Gilbert Kadji a avancé un certain nombre d’allégations non fondées au sujet de la situation des licences de son club.

« Au terme des vérifications d’usage et après traitement, il s’est avéré que seuls 11 dossiers sont conformes au texte. Aussi, les services compétents de la Fécafoot ont procédé en date du 19 Avril, à la délivrance de 11 licences. Ce même jour, le club KSA de Douala a été notifié à travers son compte FIFA -connect du rejet des 43 autres dossiers. », a souligné le SG de la Fécafoot.

Pour approfondir :   Euro 2020 : Le Danemark bat la République Tchèque et se hisse dans le dernier carré

43 dossiers de la KSA rejetés par le Fécafoot : les motifs

Les motifs de ces rejets massifs son divers :

  • Carte Nationale d’Identité de joueur non légalisée ;
  • Carte Nationale d’Identité de parent non-légalisée pour les mineurs) ;
  • Absence de Carte Nationale d’Identité de joueur ;
  • Carte Nationale d’Identité de parent illisible ;
  • Formulaire d’enregistrement non-conforme ;
  • Absence de reçu de paiement des frais de licences ;
  • Absence de certificat national de transfert (pour les joueurs en provenance d’autres clubs);
  • Certificat médical illisible.

Concernant la non délivrance du Certificat International de Transfert (CIT) de Rony Ulrich Jordan Mimb Baheng, la fédération ajoute qu’elle a fait part des motifs à la KSA.

Lebledparle.com vous propose en intégralité, la sortie du SG de la Fécafoot :

 

Peut être une image de texte

Peut être une image de texte


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crepin Nyamsi et Etoo e1718378012264

Trafic d’influence : Péril sur les pro-Eto’o ? Dr Nyamsi tire au clair

1xbet-tours-gagnants

1xBet Casino : variété de jeux et conditions avantageuses !