in

Cameroun : La distance avec le pouvoir influence les positions des prélats, selon Claude ABE

Cameroun : La distance avec le pouvoir influence les positions des prélats, selon Claude ABE

Le socio-politiste, Enseignant d’universités l’influence de l’environnement dans les positions des Archevêques des deux principales villes du Cameroun après la présidentielle du 07 octobre 2018.


Cameroun : La distance avec le pouvoir influence les positions des prélats, selon Claude ABE
Claude ABE – DR

Dans une interview à Mutations, la parution du 30 octobre 2018, le Professeur parle  d’une position «très critique à l’endroit de la gestion des institutions de la cité». À Douala, pendant qu’à Yaoundé, «on est dans un message qui est plus ou moins tempéré, même si on se veut critique. Car soit dit en passant, Yaoundé c’est quand même la capitale politique. Les positions qu’on peut avoir étant à Yaoundé ne sont pas les même qu’on peut avoir étant à Douala».

Selon Claude ABE, Mgr Kléda, l’Archevêque de Douala qui a fait très récemment une sortie où il estimait incompréhensibles les résultats obtenus par par Paul Biya dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest lors de la présidentielle, reste dans la logique qu’a toujours suivie le Cardinal Christian Tumi.

«Si vous regardez l’histoire des rapportes entre l’Eglise catholique, notamment l’archevêché de Douala, l’évêché de Nkongsamba et l’archevêché de Yaoundé, vous vous rendrez compte que lorsque Mgr Ndongmo était vent debout contre le régime Ahidjo à Yaoundé, c’était mi-figue mi-raisin. Un jour on est contre le régime, un jour on essaye de tempérer», ajoute-il en voyant  « une utilisation de l’Eglise dans le sens politique, qui rencontre des intérêts du politique et aussi qui rencontre les intérêts de l’opposition, quand on voit les positions qui sont celles de Mgr Samuel Kleda ».

L’homme pense que l’histoire de la ville de Douala a toujours été debout contre le pouvoir. Ainsi, en tant qu’institution peut façonner le comportement des prélats. La ville de Yaoundé a sa façon à elle de modeler les prélats, sans que ces derniers ne remettent en question le sens de la collégialité qui a toujours existé au sein de l’Eglise catholique.

Il refuse enfin de croire en une confusion entre le politique et le religieux dans la mesure où l’Etat camerounais est Laïc et limite chacun dans son domaine et ses missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Pour le Dr Richard Makon : « la démocratie système repose essentiellement sur la substance et la consistance de la liberté »

    Pour le Dr Richard Makon : « la démocratie système repose essentiellement sur la substance et la consistance de la liberté »

    Cameroun/présidentielle 2018 : Paul BIYA prêtera serment ce 06 novembre

    Cameroun/présidentielle 2018 : Paul BIYA prêtera serment ce 06 novembre