in

Cameroun : déjà 04 postes vacants au gouvernement

Le décès de Gabriel Dodo Ndoke le 21 janvier dernier vient prolonger la série noire.

Entre le 5 avril 2021 et le 21 janvier 2023, quatre membres du gouvernement camerounais sont décédés, laissant leurs postes vacants jusqu’ici, constate Lebledparle.com.

Le premier, Alim Hayatou, secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Santé publique, est mort le 5 avril 2021. Le 08 mars 2022, Adoum Gargoum, la ministre déléguée auprès du ministre des Relations extérieures en charge des relations avec le monde islamique quittait définitivement la scène. Cinq mois plus tard c’est-à-dire le 5 août 2022 précisément, Clémentine Ananga Messina, ministre déléguée auprès du ministère de l’Agriculture et développement rural(Minader) a rendu l’âme.

Le samedi 21 janvier 2023, Gabriel Dodo Ndoke, l’un des plus jeunes ministres du gouvernement du 4 janvier 2019, ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique(Minmidt) est mort à l’âge de 51 ans. Après un malaise qu’il a eu à son domicile à 23 vendredi, il ne survivra pas quelques heures après, à l’hôpital de la Caisse nationale de la prévoyance sociale(Cnps).

Diplômé de l’Ecole nationale de l’administration et de la magistrature(Enam), le natif de l’Est Cameroun entre autres, secrétaire général du ministère du Cadastre et des affaires foncières…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cannabis

Région de l’Ouest : 100 kg de cannabis interceptés à Magba

Mbamior

Le programme des obsèques de Modeste Mbami est connu