in

Calixthe Beyala : « Macky Sall donne une belle leçon aux dictateurs africains »

Dans une publication sur son compte Facebook, l’écrivaine Calixthe Beyala se prononce sur la décision de Macky Sall de ne pas se porter candidat aux prochaines élections présidentielles au Sénégal.

Dans une adresse à la nation, l’actuel président du Sénégal a dit qu’il ne briguera pas un troisième mandat à la tête de son pays. Cette nouvelle est bien accueillie par Calixthe Beyala qui voit dans cette décision une leçon aux autres présidents africains qui veulent s’éterniser au pouvoir. « Félicitations au Président Macky Sall, qui a décidé de ne pas se représenter aux élections en 2024 ! Merci Monsieur le Président. Vous donnez une belle leçon aux dictateurs africains qui assassinent leurs populations pour garder le pouvoir. Vous montrez au monde entier que vous mettez le Sénégal au-dessus de vos ambitions personnelles », écrit la femme de littérature.

Pour approfondir :   Football : Après la présidentielle 2018, Joshua Osih se porte candidat comme délégué à la FECAFOOT

Dans une autre publication, elle déplore les drames qui ne préoccupent pas les autorités camerounaises. « Il faut bien se le dire : les drames au Cameroun, n’intéressent pas les autorités ! Mille camerounais peuvent mourir sans qu’aucun deuil national ne soit décrété. Il suffit d’un mort à l’étranger pour qu’une lettre de condoléance s’envole aussitôt. Bien triste », déplore-t-elle.

L’ère Ahidjo

« A l’époque d’Ahidjo, les camerounais occupaient des postes de responsabilité dans les organisations internationales, aujourd’hui, c’est Epsilon en terme de représentation », regrette-t-elle. « Il faut bien se le dire : à l’époque d’Ahidjo, les camerounais ne souffraient pas à l’extérieur et le peuple était respecté », précise Calixthe Beyala.

Pour approfondir :   Laurent Gbagbo de retour en Côte-d’Ivoire refuse d’être accueilli au pavillon présidentiel

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jerome NGOM

Après une demi saison, Jérôme Ngom quitte SK Beveren

Matomba PURS

[Tribune ] L’hypocrisie de la communauté autoproclamée internationale envers les africains doivent s’arrêter