in

Calixthe Beyala : « au Cameroun, la misère est institutionnalisée comme mode de gouvernance et de soumission d’un peuple »

Sur son compte Facebook, l’écrivaine dénonce la misère institutionnalisée au Cameroun par les dirigeants actuels, a noté Lebledparle.com.

Calixthe Beyala profil

Pour elle, cette situation consiste à soumettre le peuple et demeurer longtemps au pouvoir. « La misère institutionnalisée comme mode de gouvernance et de soumission d’un peuple. Le cas du Cameroun fait école, tant il est magnifiquement ficelé », écrit Calixthe Beyala.

Baisse des salaires  et niveau de vie faible

Elle déplore ce marasme économique que vit le Cameroun, pourtent potentiellement riche. Cela s’illustre par le niveau de vie très faible des camerounais. « Les plans d’ajustements structurels datent de 1987.  Les salaires avaient été baissés de près de 70%. ! On a quitté ce plan d’ajustement depuis des lustres. Tous les pays d’Afrique ont réaugmenté les salaires, sauf le Cameroun. Pourquoi ? Le Cameroun est sans doute le pays francophone le plus riche d’Afrique !   Pourquoi entretenir une telle misère, en donnant au peuple des salaires si minuscules qu’il n’arrive pas à joindre les deux bouts si l’on prétend l’aimer ? Quelqu’un peut-il m’expliquer où passe l’argent de ce magnifique pays ? Merci », ajoute la femme de littérature.

Pour approfondir :   Jean-Michel NINTCHEU désavoue OSIH et apporte son soutien à KAMTO: « Il a raison d’adopter cette posture offensive »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

jad20201001 ass cameroun paulbiya 592x296 1601547262

Cameroun : Le sobre message de Paul Biya en hommage au roi Pelé

Roi Pele

Mathias Eric Owona Nguini : « Pelé à lui seul a converti le football en art »