in

A peine marié ce lieutenant a été abattu par les séparatistes à Mbengwi

C’est dans l’embuscade de ce 30 mai à Mbengwi que le soldat a été tué par les séparatistes comme plusieurs autres soldats du BIR.

FB IMG 16855764549570617

Explosion à Mbengwi

C’est la détonation d’un engin explosif improvisé qui a semé le malheur dans la périphérie de Mbengwi (région du Nord-ouest) dans les rangs du bataillon d’intervention rapide. Selon les informations recueillies par Lebledparle.com, le lieutenant du BIR Mboutou Fabrice qui venait de se marier a perdu la vie ces dernières heures à Mbengwi lors de l’explosion d’un EEI déclenché par les ambazoniens.

D’après quelques sources ils seraient environs cinq soldats qui ont été tués du fait de cette déflagration. Le lieutenant laisse une femme et deux petits enfants. Il est le 1434ème soldat tué depuis le début de la guerre. Pour le cas des soldats de Mbengwi, on apprend qu’ils se rendaient à l’inauguration d’un nouveau camp militaire pour renforcer la présence de l’armée dans cette région morcelée par la guerre.

Pour approfondir :   Cameroun : Mimi MEFO a reçu les 1,5 million FCA de Patrice NGANANG

Le gouvernement n’a pas encore de communication officielle au sujet détonation meurtrière. Mais on apprend qu’il a arraché la vie à un Lieutenant, 2 Sous-officiers du CAT3 et 2 soldats de l’année 2021.

Cet assaut meurtrier en rappelle bien d’autres dans les régions à majorité anglophone. Malgré les incitations à véritablement actionner les leviers du dialogue pour la résolution pacifique de ce conflit depuis sa survenue en 2016, le gouvernement a toujours privilégié l’option militaire et semble perdre le contrôle.

Pour approfondir :   Face au coup d’Etat scientifique, voyage dans la tête de Paul Biya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jacques Songoo

Quand le gardien Jacques Songo’o giflait le journaliste Jean Lambert Nang

Jeudi 1er juin

La revue de presse camerounaise du jeudi 1er juin 2023