in

Nord-Ouest : des séparatistes torturent et humilient des élèves et leurs enseignants dans un lycée

Huit personnes ont également été enlevés au cours de cette attaque survenue au lycée technique d’Esu dans la Menchum.

Separato
Crise anglophone-DR

Le mardi 12 décembre 2023, dans le Nord-Ouest du Cameroun, plus précisément dans l’Arrondissement de Fungom, un drame s’est produit. D’après le préfet du département de Menchum, des séparatistes armés ont attaqué les habitants du village d’Esu, en particulier les élèves et les enseignants du Lycée Technique. Les séparatistes ont humilié et maltraité les élèves, puis ont kidnappé le Censeur et le surveillant général du Lycée

« Le Préfet du Département de la Menchum informe le public en général et les populations du village ESU en particulier qu’aujourd’hui, mardi 12 décembre 2023, vers 9h30, des terroristes armés ont attaqué le Lycée technique d’ESU dans l’Arrondissement de Fungom. Ils ont procédé au déshabillage des élèves, à leur torture, à l’incendie d’un bloc de deux (2) salles de classe ainsi que le bureau du Proviseur. Ils ont également enlevés le Censeur M. ACHUO Oscar BUH. le Surveillant général M. KUM Julius MEH et huit (8) élèves garçons », déclare le préfet du département dans un communiqué.

Pour approfondir :   Francis Ngannou révèle la vérité cachée derrière sa défaite contre Tyson Fury sur la CRTV

Des blessés lors de l’attaque

Le préfet du département ajoute dans son communiqué que « les élèves blessés ont été conduits au CMA d’ESU pour des soins médicaux et leur pronostic vital n’est pas du tout engagé. Les huit (8) élèves kidnappés ont tous été libérés, suite à l’intervention des Forces de Défense et de Sécurité », sans donner plus de détails. Face à cette situation très grave où un établissement scolaire, un lieu de savoir, a été visé, le Préfet du Département de la Menchum exprime une condamnation « avec la plus grande fermeté cet acte barbare et odieux ».

Le préfet de Menchum affirme qu’il s’agit d’un acte qui a été « perpétré par des séparatistes armés contre des citoyens innocents et non armés ». Il « rassure la population que des enquêtes et des opérations sont en cours sur le terrain pour traquer ces criminels et les punir conformément aux lois et règlements de la République. »

« Le Préfet du Département de la Menchum appelle la population d’ESU en particulier et de Menchum en général, respectueuse de la loi et éprise de paix, à rester calme, à continuer de collaborer avec l’Administration ainsi que les forces de défense et de sécurité afin de consolider la paix presque déjà acquise », conclut le communiqué.

Pour approfondir :   Cameroun: Issa Tchiroma Bakary offre 2 millions de FCFA pour le plan d’urgence dans les régions anglophones

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Pierre Amougou Belinga

Affaire Martinez Zogo : Paul Biya abat son courroux sur Florent Sikati après sa tentative de libération d’Amougou Belinga

Port Louis

Le classement des villes africaines où il fait bon vivre de travailler pour les expatriés en 2023