in

3 milliards supplémentaires pour financer la réhabilitation de la boucle de la Lékié

Bien que le ministère des Travaux publics se garde de mentionner actuellement la possibilité d’un financement supplémentaire pour la restauration de la boucle de la Lékié (longue de 81,5 km), le projet attire l’attention suite aux discussions tenues ce 11 avril 2024 avec Arab Contractors, l’entreprise égyptienne en charge des travaux.

Lekie
Département de la Lékié-DR

Le Cameroun envisage-t-il un financement supplémentaire de 3 milliards de Fcfa pour restaurer la boucle de la Lékié ? Si le gouvernement et l’entreprise Arab Contractors ne parviennent pas à trouver une solution appropriée, des fonds supplémentaires pourraient être mobilisés afin de déplacer les infrastructures électriques, d’eau et de télécommunications situées sur la première portion (de l’Échangeur Nkolbisson à Zamengoué) où les travaux n’ont pas encore commencé près de deux ans après le début du projet.

Selon nos confrères journal d’économie d’Eco Matin, le chantier lancé en décembre 2022 sur la deuxième portion (Ekekam – Evodoula, 43,950 km) et la troisième portion (Ekekam – Monatélé, 28,5 km) n’a pas encore débuté sur la première partie qui va de l’échangeur Nkolbisson à l’échangeur Zamengoue (9,050 km), identifiée comme une zone critique. Cela est dû au fait que « les réseaux sont difficiles à identifier, non linéaires et les plans de recollement n’ont pas été fournis par les concessionnaires, ce qui préoccupe l’entreprise dans l’exécution de ses tâches », explique l’équipe du projet.

Pour entamer la restauration de cette portion et améliorer les conditions de la route, surtout pendant la saison des pluies, l’entreprise plaide en faveur du déplacement des réseaux d’eau, d’électricité et de télécommunications. Selon un rapport du ministère des Travaux publics, ces travaux pourraient coûter « plus de 3 milliards de Fcfa », d’après les estimations fournies par l’entreprise elle-même. Il est prévu de déplacer 34 km de réseaux, dont 6 km de réseau tertiaire de Camwater. Les réseaux d’Eneo et de Camtel concernent respectivement les basses, moyennes et hautes tensions, ainsi que des réseaux souterrains et aériens.

Pour approfondir :   Lionnes indomptables : Nchout Njoya Ajara envisage une victoire du Cameroun à la CAN Féminine 2018

Un projet débuté il y a 2 ans

Cependant, ces exigences semblent être un défi pour l’État, car en plus du temps nécessaire pour ces opérations (six mois) par rapport aux délais du projet, cela représenterait un autre défi pour le gouvernement de mobiliser ces fonds supplémentaires. Le premier défi est de régler les décomptes de 6,219 milliards de Fcfa réclamés par l’entreprise. Pour l’instant, « le ministre des Travaux publics a demandé l’élaboration d’un plan de mobilisation de l’entreprise sur les sites affectés par les différents réseaux, l’isolement et la protection des réseaux, l’exécution des travaux et la réalisation des travaux, malgré la présence des réseaux déjà installés », ont déclaré des sources proches du dossier.

Pour approfondir :   L'élimination des Lionnes indomptables pour les JO de Paris alourdi la liste des échec des sélections nationales sous l'ère Eto'o

Pour rappel, les travaux sur la boucle de la Lékié ont débuté en décembre 2022. Au 15 mars 2024, seulement 15,20% des travaux étaient réalisés. En octobre 2023, l’entreprise avait déjà utilisé 39% du délai imparti. Conférés de gré à gré à Arab Contractors pour une période de 24 mois et un budget prévisionnel de 31 milliards de Fcfa, les travaux devraient théoriquement être achevés en décembre 2024.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Broos Eto

Hugo Broos : « Samuel Eto’o est intouchable, c’est un Dieu au Cameroun »

La revue de presse

La revue de presse camerounaise du vendredi 12 avril 2024