in

Hugo Broos : « Samuel Eto’o est intouchable, c’est un Dieu au Cameroun »

L’ancien sélectionneur des Lions indomptables s’est exprimé sur les conflits entre la Fecafoot et le Minsep après la nomination de son compatriote Marc Brys.

Broos Eto
Hugo Bross et Samuel Eto'o-DR

La nomination du Belge Marc Brys en tant que nouveau sélectionneur des Lions indomptables a fait naître un conflit ouvert entre le ministre des Sports et le président de la Fecafoot. Samuel Eto’o reproche à Narcisse Mouelle Kombi d’avoir unilatéralement nommé un encadrement technique, passant outre le décret de 2014 du président de la République. Si Marc Brys a bien signé un contrat de 2 ans et demi lundi, Samuel Eto’o n’est pas revenu sur sa volonté de ne pas reconnaître ce staff.

Interrogé sur la situation au Cameroun, Hugo Broos a confié à nos confrères de HLN que le Cameroun est coutumier des interférences du politique dans les affaires de sélection nationale. « Les interférences au Cameroun viennent de tous les côtés. En tant que sélectionneur, vous devez y résister. Quand quelqu’un comme Eto’o s’implique autant, il y a des conflits. J’ai entendu dire que lors de la précédente Coupe d’Afrique, il est arrivé à l’hôtel le matin et a repris les fonctions de l’entraîneur comme ça. ‘Je vais vous montrer comment on fait’, disait-il. Ce n’est pas une situation saine », a affirmé le coach de l’Afrique du Sud.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Hugo Broos " je ne vais pas faire la fine bouche", le sélectionneur réagit au nul du Cameroun contre l'Algérie

Eto’o a beaucoup de pouvoir

Broos craint que les deux protagonistes n’arrivent pas à trouver un terrain d’entendre eu égard à la forte personnalité de l’ancienne star du FC Barcelone. « Je me demande si les deux hommes [Marc Brys et Samuel Eto’o, ndlr] seront capables de travailler ensemble de manière constructive. Il est clair qu’on ne peut pas espérer écarter Eto’o. Il est intouchable. C’est un dieu au Cameroun. Il a beaucoup de pouvoir. Vous ne voulez vraiment pas l’avoir contre vous. Pour Brys, il est important d’avoir un ministre des Sports solide. Et qu’il obtienne immédiatement de bons résultats. Si ce n’est pas le cas, la porte sera ouverte », explique le champion d’Afrique 2017.

Pour approfondir :   Cameroun : Un mot d’ordre des séparatistes paralyse la ville de Bamenda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mota Mamadou MRC

Mamadou Mota compare Paul Atanga Nji à un « chef de classe »

Lekie

3 milliards supplémentaires pour financer la réhabilitation de la boucle de la Lékié