in

Voici Timothée Aboloa, le sous-préfet tué par les séparatistes à Ekondo Titi

abolova

Les combattants séparatistes ont dissimulé une bombe artisanale qui déclenché au passage du cortège du sous-préfet le 2 mars 2022.

abolova
Timothée Aboloa (c) Droits réservés

La ville d’Ekondo Titi a encore été la cible des combattants séparatistes dans la matinée du 2 mars 2022. Ces derniers ont dissimulé un engin explosif improvisé(EEI) qui a détonné au passage du cortège du sous-préfet, Timothée Aboloa.

Sur le carreau, l’on a enregistré cinq morts dont le chef de terre, Timothée Aboloa, son chauffeur Meh Stanley, le maire Nanji Kenneth, le président de la section Rdpc Ebeku William, l’adjudant Akono du Bafumar, à la sécurité du sous-préfet. L’état du véhicule démontre à suffire, l’ampleur du choc. Les hommes en tenue et les autorités arrivés sur les lieux du drame quelques instants après, n’ont fait que constater les dégâts.

Pour approfondir :   Mefiré Abakar : « Aujourd'hui le problème c'est que on se marie avec le personnage et non la personnalité »

C’est dont le Cameroun qui en deuil, précisément, le parti de la flamme, l’Armée qui perd encore l’un de ses hommes, l’administration aussi. Au lycée d’Elig-Essono à Yaoundé, c’est la consternation car, Timothée Aboloa a fréquenté cet établissement d’enseignement secondaire général.

Pour rappel, la ville d’Ekondo Titi enregistre un autre attaque séparatiste sanglante quelques mois après celle survenue au lycée bilingue de la même ville. Les hommes armés avaient alors incursion dans cet établissement et avaient ouvert le feu sur une enseignante et quatre élèves.

Pour approfondir :   Camwater réclame plus de 61 milliards de FCFA à ses clients insolvables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maxresdefault

Après la supposée apparition de son fantôme dans les rues de Bamenda, l’équipe de l’artiste Fish annonce la sortie de son E.P à titre posthume

Akono

Voici le militaire mort aux côtés du sous-préfet d’Ekondo Titi