in ,

Voici comment la limitation des importations du riz au Cameroun porte déjà des fruits

Cette mesure protectionniste a permis une réduction de facture à hauteur de 63,5 milliards de FCFA en 2023 selon l’INS.

Olis
Le Cameroun et la problématique de l'importation du riz (c) Droits réservés

Les restrictions à l’exportation de riz blanc non-basmati et brisure imposées par l’Inde ont entraîné une baisse de 24% des importations de riz au Cameroun en 2023. Selon les données de l’Institut national de la statistique (INS), le Cameroun a importé 620 407 tonnes de riz en 2023 pour un montant total de 200,8 milliards de FCFA, contre 850 000 tonnes pour plus de 264 milliards de FCFA en 2022.

Afin de garantir un approvisionnement adéquat pour ses consommateurs et de limiter la hausse des prix sur le marché intérieur, l’Inde, premier exportateur mondial de riz, a restreint ses exportations entre juillet et décembre 2023.

De même, la substitution du riz par des produits locaux camerounais comme le maïs, le manioc et le sorgho a permis de remplacer le riz importé. Il en est de même des difficultés d’approvisionnement sur le marché mondial en raison de la guerre en Ukraine et d’autres perturbations sur les marchés internationaux.

Encore des efforts à faire

Si cette baisse des importations de riz a eu un impact positif sur la facture d’importation globale du Cameroun, elle n’a pas permis de réduire le déficit commercial du pays, qui s’est creusé à 2 004 milliards de FCFA en 2023. Malgré l’ambition du Cameroun de réduire ses importations et de mettre en œuvre une politique d’import-substitution, les données de l’INS indiquent que le pays reste fortement dépendant des importations de certains produits stratégiques, tels que les carburants, les lubrifiants, les hydrocarbures et le clinker. Ces produits représentent 26,5% des dépenses totales d’importation du Cameroun, dont 22,6% pour les carburants et lubrifiants et 1,8% pour le clinker.

Pour approfondir :   Crtv – Obsèques : Le corps de Carine Olivia Yabit est arrivé au Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grève des enseignants

Le gouverneur de la région du Centre veut frapper les enseignants déserteurs qui vont à l’étranger

James Eto

James Eto’o soulève la Coupe de Bulgarie avant de rejoindre les Lions indomptables