in

Visé par l’audit de la gestion des fonds Covid-19, Manaouda Malachie rassure : « Je ne tremble pas du tout »

c8a3f515c03718a8a8debbff3d92af2b XL

Alors que le chef de l’État a commandé un audit pour voir clair sur la gestion des fonds alloués à son département ministériel dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie dit ne pas trembler. Il était face au journaliste Jean-Bruno Tagne le 7 avril 2021 sur la chaîne de télévision Web, Naija TV.

c8a3f515c03718a8a8debbff3d92af2b XL
Manaouda Malachie (c) Droits réservés

S’expliquant sur le sujet, le patron de la santé a indiqué que « Nous n’avons pas encore une réglementation de la gestion des crises et des catastrophes dans notre pays en ce moment. Peut-être que ce qu’on a aujourd’hui comme audits nous permettra au sortir de là, de rédiger un encadrement juridique des évènements de santé publique comme les crises sanitaires ».

À la question du journaliste « est-ce que vous tremblez ? », Manaouda Malachie répond : « pas du tout ». Avant d’ajouter : « c’est un exercice comme un autre. Nous les avons reçus (les auditeurs, NDLR). Nous avons discuté avec eux, ils font leur travail en toute transparence ».

Selon lui, un audit est « comme un exercice qui devrait nous permettre de dire où est-ce qu’on a peut-être mal fait, où est-ce qu’il faut améliorer et comment faire beaucoup plus de performances pour la prochaine fois », renchérit le Minsanté qui rappelle d’ailleurs que son administration a régulièrement tenu informée l’opinion de la gestion des fonds destinés à la lutte contre la pandémie.

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux se sont fait l’écho des audits initiés afin de voir clair dans la gestion des fonds débloqués afin de répondre efficacement à la pandémie du coronavirus.

En 2020, alors que le Cameroun enregistrait de plus en plus de cas sur son sol, le président de la République décide de la création d’un fonds spécial destiné à la lutte.

Ce compte d’un budget de 180 milliards de FCFA a été notamment approvisionné par les bailleurs de fonds internationaux.

Cette enveloppe a été répartie dans les administrations impliquées dans la riposte. Plus de 45 milliards FCFA ont été accordés au ministère de la Santé publique qui pilote la lutte contre le coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentation du nombre de décès liés au coronavirus et pénurie des kits de dépistage

Le 9 avril 2021

Cameroun : La revue de presse du vendredi 9 avril 2021