in ,

Un clash entre le journaliste Anthony Pla et le média CFOOT au sujet de Samuel Eto’o éclate sur la toile

Anthony Pla a pris fait et cause pour un Samuel Eto’o régulièrement critiqué sur CFOOT, en traitant le promoteur de cette page sportive de blogueur qui se prend pour un journaliste.

Pla Anthony
Anthony Pla-DR

La prise de bec entre Anthony Pla et CFOOT est parti d’une publication  dans lequel la page dédiée au football camerounais, « demande des explications » au sujet d’un document où il est mentionné que les deux ballons d’Or 2023 vont recevoir chacun une voiture. Pour illustrer son texte, la plateforme a publié une page du document remis aux journalistes lors de la conférence de presse marquant le lancement du Ballon d’Or camerounais le 4 novembre 2023. Il s’agit donc selon CFOOT, d’une promesse de plus non tenue par les dirigeants de l’instance faîtière.

En réaction à cette publication, le journaliste Anthony Pla a jugé que Alain Denis Ikoul n’est pas un journaliste mais un blogueur. « Vous êtes d’un ridicule incroyable. Et puis la FECAFOOT n’a aucune explication à vous donner. Vous êtes qui d’abord ??? Plus je vous lis plus je rigole», a-t-il écrit dans son commentaire.

Pour approfondir :   Afrobasket 2021 : Le Cameroun défie le Nigeria pour une place en finale, toutes les affiches des demi-finales de ce jour

La réplique immédiate

La réponse de CFOOT ne s’est pas fait attendre. D’après Alain Denis Ikoul, Anthony Pla défend les dirigeants de la fédération camerounaise de football par pur intérêt. « Si tu veux des petites faveurs des dirigeants de la fédération camerounaise comme tu en as l’habitude (grattage et racolage) partout en Afrique, bah vas-y. Fais toi plaisir, surtout que CFOOT aujourd’hui est la bonne cible pour montrer à la Fédé camerounaise que tu as mouillé le maillot. La CAN arrive, tu veux un billet d’avion et un logement à Abidjan », a répliqué CFOOT. « Je savais que ce sont les blancs qui achetaient les noirs, mais je n’imaginais pas que l’inverse soit possible. Bravo à la patronne. Pour le reste, CFOOT écrit l’histoire, les autres la commentent <Pla>tement », a ajouté la page.

Pour approfondir :   Robert Ndip Tambe inscrit son 8e but de la saison en Chine

4 Comments

Leave a Reply
  1. Total soutien à Anthony plat, ses blogueurs pseudo journaliste qui passe leurs temps à tiré à boulet rouge sur SEF il ya marre de ses Vampires.

  2. icoul n’est pas journaliste.mais un aniimateur toxique qui s’est crée sur les reseaux sociaux pour s’attaquer à une ICÔNE qu’ est SAMUEL ETO’O FILS ,les reseax sociaux n’appartenanta personne,il le fait si bien en esperant qu’un jour peut etre,il va rencontrer l’iDOLE qui n’est pas la sienne sur son chemin et dire:Grand l’ecrit mais ne tient pas compte,sors moi de la misere.Mais cette chance ,lui petit ALAIN ICOUL ne l’aura jamais.Il ose paraphraser ETO’O, lui icoul il ecrit l’histoire les autres commentent,alors que tout le monde sait que c’est SANGO ETO’O QUI ECRIT L’HISTOIRE que lui Icoul alain denis s’abote sans succès vu la reaction du Peuple à chacune de ses malveillantes sortie..Certe il a l’appui de certzins jaloux des succès des autres comme les:claude abbe anthropologue de tous les scandales et specialiste du foot.des philosophe sans chair àl’université de Ydé ,des Meka qui occupent des postes des Dr dans les unvresités pendant que les Drs se cherchent tous ses haineux et tribalistes qui àlongueur de journée prônent le vivre ensemble descructeur..Là,Icoul je suis d’accort avec toi.Les reseaux sociaux sont à toi.Mais ETO’O la LUMIERE BRILLERA toujours.N’en deplaise……

  3. Si l’autre défend la FECAFOOT  » pour des intérêts » vous vous l’accablez pourquoi ? Suspicion pour suspicion on pourrait vous soupçonner de vouloir attirer l’attention du président de la FECAFOOT.
    Logique chacun est dans son rôle noble ou vil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tagne Nyemeck

Blériot Nyemeck dévoile pourquoi il ne lira pas le livre « L’arnaque » de Jean-Bruno Tagne sur Samuel Eto’o

Revue de presse

La revue de presse camerounaise du jeudi 21 décembre 2023