in

Un autre journaliste claque la porte à Sévérin Tchounkeu

Alors qu’il est fréquemment critiqué pour les mauvais traitements salariaux qui motivent les départs incessants, Sévérin Tchounkeu vient d’être abandonné par une autre plume, Lindovi Ndjio de la Nouvelle Expression.

Severin Tchounkeu

 Sévérin Tchounkeu lâché

« Une page se ferme ! », c’est le titre que le journaliste Lindovi Ndjio a donné à son message d’adieu au groupe de média dirigé par Sévérin Tchounkeu parcouru par Lebledparle.com. Appréciez-le dans son intégralité. « Par ces mots, j’annonce officiellement que je ne fais plus partie des effectifs de LA NOUVELLE EXPRESSION. J’ai librement décidé de me séparer de mon employeur pour convenance personnelle.

Après un peu plus de quinze ans au service d’un des meilleurs groupes de presse au Cameroun, il était nécessaire de me remettre en question. Et la meilleure manière de le faire consiste en cet acte que j’ai pris sans consulter personne d’autre que ma seule conscience, qui me l’a dicté.

C’est une décision personnelle prise après une réflexion murie. Elle est peut-être irréfléchie mais logique sur le plan personnel. Elle aurait pu survenir il y a deux ou trois ans, mais je l’ai retardée, avec la conviction que je pourrais changer d’avis ; et les conseils que j’ai reçus à chaque fois que j’en ai sollicités, m’ont contrariés. Mais il me semble que cela était nécessaire. Et justement, c’est avec regret que j’en arrive là, mais il le fallait bien.

Pour approfondir :   Assemblée nationale : Voici la répartition des 4 milliards octroyés pour l’achat des véhicules de fonction des députés

La conjoncture économique de la presse (écrite notamment) y est pour beaucoup, mais bien plus. J’ai envie de prendre de la distance avec le métier de mon cœur, afin d’évaluer le chemin parcouru, et réviser deux ou trois choses pour relancer ma carrière professionnelle qui me semble ne pas évoluer au rythme souhaité.

Sévérin Tchounkeu, le Président directeur général du groupe La Nouvelle Expression et Directeur de publication du quotidien éponyme, pour la chance qu’il m’a donnée d’exercer le métier que j’ai aimé depuis ma tendre enfance, à un moment où j’en éprouvais la plus grande envie ; et la sollicitude qu’il m’a très souvent apportée à des moments difficiles ; et qui m’a permis de ne pas sombrer dans le doute.

Je voudrais dire ma reconnaissance à l’endroit de Valentin Siméon Zinga pour son encadrement et son accompagnement tant professionnel que social dans cette aventure ; à François Bambou pour les conseils et ses orientations professionnels. Je n’oublierais pas David Nouwou le rédacteur-en-chef, à l’esprit paternel bien forgé, ainsi que les collègues anciens et nouveaux que j’ai côtoyés.

Pour approfondir :   Cameroun : David Eboutou implore Paul Biya de libérer Jean Marie Atangana Mebara

Nous avons connu des hauts et des bas, mais le lien entre nous a toujours été plus fort pour que nous sachions préserver l’essentiel. Votre chaleur me manquera certainement, mais nous garderons nos relations extraprofessionnelles, comme nous avons souvent su en profiter à chaque fois que l’occasion s’est présentée.

L’avenir reste nuageux, mais pas incertain. Une page s’est fermée. Après le recul que j’ai souhaité prendre, je reviendrais à mes anciennes amours. A bientôt ! », a écrit Lindovi Ndjio ad litteram sur sa page Facbook, le désormais ancien employé de Sévérin Tchounkeu. Il s’est gardé de dire qu’il est mauvais comme l’avait fait Gertrude Fernande Neukatchiessi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean Baptiste Bisseck

La fabuleuse aventure de Jean Baptiste Bisseck

Ngannou Tyson

Francis Ngannou et Tyson Fury démarrent leur combat sur Twitter