in

Albert Mbida traine un journaliste du journal « La Nouvelle Expression » en justice

48095809

L’enseignant de journalisme qui est actuellement à la tête du Comité exécutif Provisoire de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) l’a annoncé dans une correspondance adressée aux membres du staff qu’il dirige.

48095809
Albert Mbida (c) Droits réservés

Albert Mbida a adressé une lettre non datée au vice-président, aux membres, au secrétaire général, au chef de la division des affaires juridiques et au porte-parole du comité exécutif provisoire de la Fecafoot pour leur annoncer qu’il a déposé une plainte contre un rédacteur du journal La Nouvelle Expression. « J’ai l’honneur de faire savoir, par la présente, que j’ai porté plainte contre le journaliste Lindovi Ndjio, en service à La Nouvelle Expression, pour diffamation. La citation directe donnée à travers Maître Embolo Messina Martine, huissier de justice révèle que l’affaire sera appelée le 07 Décembre 2021 à 7 heures 30 minutes, au Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre administratif », informe-t-il.

Selon la note, le professeur Mbida accuse le journaliste d’avoir porté contre lui, « des accusations fausses, inexactes, infondées, non vérifiées » portant atteinte à son honneur et à sa considération.

Pour approfondir :   Extrême-Nord : L'UNFPA distribue des kits scolaires solaires pour les filles

Toutes choses qui peuvent, soutient le conseiller spécial de Jean-Pierre Amougou Belinga, diminuer l’estime, le respect et la confiance que les tiers, les Camerounais et les plus hautes autorités de ce pays ont de lui ou ont placé en lui en le nommant à de très hautes fonctions dans l’administration ou comme sénateur.

Poursuivant dans son argumentaire, Albert Mbida explique : « messieurs les membres et responsables du Bureau exécutif provisoire, il s’agit d’un coup bien monté, d’un complot politique visant à détruire ma carrière politique. Avec cette tentative de mise à mort politique, comment voulez-vous que les Camerounais qui veulent voir leur CAN, regardent Albert Mbida, sénateur camerounais qui veut les priver de cette CAN ? Avec quels yeux les auteurs de cette tentative d’assassinat politique veulent que le Président de la République qui m’a fait l’honneur parmi les millions de Camerounais de me nommer dans la liste des 30 sénateurs puisse encore me regarder ? », interroge l’ancien journaliste de la CRTV.

Pour approfondir :   Paul Biya offre plus de 84 millions aux familles des victimes du drame d’Olembé

Dans sa lettre, Albert Mbida cite des extraits du journal La Nouvelle Expression qui le cassent : « Un sénateur du RDPC menace la CAN. Albert Mbida a saisi le tribunal Arbitral des Sports pour tenter d’invalider la signature de Seidou Mbombo Njoya. Albert Mbida veut faire retirer la CAN au Cameroun. Le président de l’exécutif parallèle de la Fédération a saisi le  Tribunal Arbitral du Sport pour invalider la signature de Seidou Mbombo Njoya ». Ces mots, indique-t-il figurent dans la parution de La Nouvelle Expression datée du 02 Novembre 2021.    


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bessal

Valère Bessala dévoile les « seules » deux chances de Samuel Eto’o pour remporter les élections à la Fécafoot

Lontor

Le pape François nomme un évêque à Bafoussam