in

Tueries au Nord-Ouest : Un député Français interpelle les dirigeants de son pays

Macron et Nadot

Le vendredi 14 février 2020, 22 personnes, dont 14 enfants, ont été tuées dans le nord-ouest anglophone au Cameroun. Selon le chef du Bureau de la coordination des Affaires humanitaires de l’ONU, parmi ces quatorze enfants, neuf étaient âgés de moins de cinq ans.


Macron et Nadot
Emmanuel Macron et Sébastien Nadot – DR

« Selon les renseignements qu’on a réussi à confirmer, vingt-deux civils ont été tués le matin du 14 février. Des hommes armés ont, pour une raison inconnue, ciblé ces personnes. Sur les vingt-deux victimes (…), quatorze étaient des enfants. Et nous sommes portés à croire que neuf d’entre eux avaient moins de cinq ans. Dans la plupart des cas, ils ont été tués par balles et leurs corps ont été brûlés dans des maisons qui ont été incendiées. Nous savons, également, qu’une des victimes, une femme, était enceinte. Une seconde femme enceinte a été blessée par balles. Heureusement, elle est encore en vie. Elle a été hospitalisée et se trouve dans un état critique. Hélas, elle a perdu son bébé », explique à RFI James Nunan, le chef d’Ocha pour les régions du nord-ouest et du sud-ouest, les deux provinces anglophones.

Pour approfondir :   Cameroun : Owona Nguini s’attaque à la brigade anti-sardinard

La réaction de Sébastien Nadot

Dans une publication sur twitter le lundi 17 février 2020, le député Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes) dénonce les violations systématiques des droits de l’homme à la suite du massacre de Ngarbuh. Le député français Sébastien Nadot appelle la France à agir sur cette situation qui perdure au Cameroun. « Des mois que je demande à la France de considérer la situation au Cameroun à la mesure des premiers mots de la Constitution : « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme » Et ces enfants assassinés ! HORREUR », a écrit Sébastien Nadot sur twitter le lundi 17 février 2020.

Pour approfondir :   Cameroun: L’une des « fausses » observatrices de Transperency parle : « Je suis venu vous aider et vous me maltraitez »

Pour rappel, c’est la deuxième fois que ce député français interpelle le gouvernement de son pays. Le mardi 17 décembre 2019, lors des questions au gouvernement au Palais Bourbon, le député Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes) a interpellé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian au sujet de la situation socio-politique au Cameroun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

djamen celest

Cameroun : Le RDPC invite Célestin Ndjamen à aller « prendre la carte de membre »

Greg Owona

Cameroun : Grégoire Owona réconforte Ernest Obama suite à son agression par la B.A.S à Paris