in

Sébastien Nadot : « Le passé colonial de la France et les dégâts français au Cameroun ne facilitent pas une action pleine et entière »

Deputyer

Dans les colonnes du quotidien Mutations, édition de ce 18 février 2021, le député français Sébastien Nadot a encore déploré la faible implication de son pays pour concourir à la résolution de la crise anglophone qui sévit au Cameroun depuis fin 2016.

Deputyer
 Sébastien Nadot (c) Droits réservés

La crise anglophone n’a pas toujours trouvé un remède depuis près de cinq malgré la disposition du régime en place de recevoir des stratégies efficientes de toutes parts.

Pour l’élu de Haute-Garonne : « Si la France avait voulu mettre à l’agenda du Conseil de sécurité le conflit anglophone, elle l’aurait fait en juillet 2020. Elle n’a pas jugé opportun de le faire et a raté une première occasion de se montrer sous son meilleur jour. Le pouvoir exécutif français et sa diplomatie semblent avoir oublié que la première phrase de notre Constitution est la suivante : le peuple français proclame solennellement son attachement aux droits de l’homme. Le pouvoir français est figé, comme prisonnier de ses conservatismes pour être à l’initiative concernant le Cameroun anglophone », a déploré l’homme politique dans le journal de Georges Alain Boyomo.

Comme les sénateurs américains qui ont donné l’accord à leur gouvernement le 1er janvier 2021 de trouver un palliatif au conflit anglophone, le membre de la Commission des affaires étrangères à l’Assemblée Nationale française interpelle ses compatriotes.

« Le passé colonial de la France et les dégâts français au Cameroun dans cet épisode lourd de notre histoire commune ne facilitent pas une action pleine et entière. Aussi, j’attends de Paris que, faute d’être à l’initiative, à minima, elle favorise un processus de résolution du conflit. Ce serait déjà un pas de franchi », peut-on y lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Nouveau financement pour terminer le Stade Paul Biya : Le coup de gueule de Jean-Bruno Tagne

Replay : Fally​ ipupa est L’invité du Journal sur Canal 2 international