in

Paul Biya exprime sa préoccupation « quant à la santé du président gabonais »

Bongo Biya

Reçu en audience par le chef de l’Etat Paul Biya ce jeudi décembre 2018, l’ambassadeur de France Gilles Thibault, a fait quelques confidences sur les échanges avec son hôte.


Bongo Biya
Paul Biya et Ali Bongo – Archive

De la crise anglophone à l’Etat de santé du président gabonais Ali Bongo Ondimba et sur le mouvement des gilets jaunes en France les deux hommes ont passé en revue ces différentes actualités.

Face à presse après son entrevue avec le Président camerounais au Palais de l’Unité ce jeudi 06 décembre 2018, l’Ambassadeur de France Gilles Thibault  a fait un bref compte rendu de leurs. Échanges.

Sur le climat en RCA, l’état de santé d’Ali Bongo et la manifestation des gilets jaunes en France. « Nous avons comme d’habitude regardé ce qui se passait en République centrafricaine et au Gabon. Le président a exprimé sa préoccupation quant à la santé du président gabonais en se félicitant de son arrivée au Maroc. » raconte l’Ambassadeur de France Gilles Thibault

Pour faire taire les rumeurs au Gabon sur la gravité de son état de santé, le Président Bongo a refait surface dans une série de vidéo, d’abord en compagnie de son ami d’enfance Mohamed VI et mardi 04 décembre dans une deuxième vidéo, montrant la visite d’une délégation gabonaise présidée par le vice président Pierre-Claver Maganga Moussavou. « Mais, à voir de près ces deux vidéos, Ali Bongo est paralysé et tente de se remettre grâce aux soins de rééducation reçus au Maroc. De plus,  en dehors de l’inaptitude du président gabonais à ne pouvoir pas parler, certains traits de ces vidéos confirment l’hémiplégie du côté droit dont souffre le numéro 1 gabonais. » Commente la presse Gabonaise.

Paul Biya et l’ambassadeur de France ont aussi évoqué  la situation sécuritaire dans les Régions en crise, à savoir Extreme-Nord, Sud-Ouest et Nord-Ouest « Nous avons parlé de l’Extrême-Nord, de l’action menée par la force multinationale mixte, par l’armée camerounaise, et la question du développement du septentrion. Je me suis félicité de la création du comité de désarmement, de réconciliation, qui produit des perspectives nouvelles. On sait bien que la force ne peut pas être une solution et que seul le dialogue va permettre de résoudre les difficultés de ces régions avec d’autres mesures, notamment le plan d’urgence humanitaire et puis la mobilisation de toutes les bonnes volontés pour arriver à la paix. La paix c’est ce que souhaite tous les camerounais ». rend compte l’ambassadeur.

Pour approfondir :   CAN 2021 : La construction du stade Paul Biya bloquée pour manque de financements

Avant cette sortie de l’ambassadeur de France, les Etats-Unis ont de leur coté exprimé les préoccupations relatifs aux combats incessants dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, comme l’a rapporté Lebledparle.com.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

paul chouta Boris Bertolt

CONFIDENCES : Boris Bertolt et Paul Chouta disent avoir été contacté « pour lyncher Louis Paul Motaze »

Bell Antoine 2

Election Présidence FECAFOOT : huit candidatures sur neuf finalement validées