in

Tout ce qu’il faut savoir sur Brice Clotaire Oligui Nguema : le cerveau du coup d’Etat du Gabon

Dans le tumulte des événements politiques en cours au Gabon, le général de l’armée a été nommé président du Comité de transition et de restauration des institutions. Retour sur son parcours.

Nguema Oligui
Brice Oligui Nguema (c) Droits réservés

Brice Clothaire Oligui Nguema est un personnage influent au Gabon, où il dirige depuis deux ans la Garde Républicaine chargée de protéger le président Ali Bongo. Ce militaire a gravi les échelons de la sécurité du régime et a acquis une grande confiance auprès du Chef de l’État déchu.

Ancien aide de camp Issu d’une famille de militaires, Brice Clothaire Oligui Nguema avait rejoint la Garde Républicaine du Gabon dès son jeune âge. Il a été formé dans une académie militaire au Maroc et a suivi une formation commando au Gabon. Il a attiré l’attention de ses supérieurs et est devenu l’un des aides de camp d’Omar Bongo, le père d’Ali Bongo, jusqu’à sa mort en juin 2009.

Espion en chef Quand Ali Bongo accède au pouvoir selon Le Monde, Brice Clothaire Oligui Nguema est affecté à la diplomatie pendant une dizaine d’années. Il est attaché militaire à l’ambassade du Gabon au Maroc puis au Sénégal et selon certaines sources, il se sent exilé.

Un an après  l’accident vasculaire cérébral (AVC) d’Ali Bongo à Ryad en Arabie Saoudite en octobre 2018, le colonel Brice Clothaire Oligui Nguema est rappelé au Gabon où il prend la tête du service de renseignement de la Garde Républicaine : la Direction Générale des Services Spéciaux (DGSS).

Pour approfondir :   Le professeur Eric Mathias Owona Nguini appelle à la prudence sur l'Interprétation des putschs au Niger et au Sahel

À la tête de la « G.R. » Six mois plus tard, Brice Clothaire Oligui Nguema est encore promu, mais cette fois-ci à la tête de la Garde Républicaine où il succède au général Grégoire Kouna. À la tête de la « G.R. », il lance des réformes pour la rendre plus efficace dans sa mission principale : le maintien du régime.

Un officier supérieur millionnaire

Pour cela, il renforce le dispositif de protection d’Ali Bongo, mais sa réforme la plus marquante est sans doute le développement de la Section des Interventions Spéciales (S.I.S – une unité spéciale placée sous l’autorité directe d’Ali Bongo, ndlr.) qu’il fait passer d’une trentaine à plus de 300 éléments (avec près de 100 tireurs de précision !), qu’il équipe avec du matériel de pointe et dont il compose même le chant ! Un chant qui dit entre autres : « Je défendrais mon président avec honneur et fidélité », tout un programme !

Pour approfondir :   Un journal belge caricature Obama en singe

Brice Clothaire Oligui Nguema est aussi un homme d’affaires. Ainsi, il possède plusieurs propriétés aux États Unis d’Amérique d’une valeur de plus d’un million de dollars selon une enquête de l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP) de 2020. En 2018, par exemple, il a acheté – en cash  – une propriété à Silver Spring dans le Maryland à 447. 000 dollars ! C’est donc en tout point de vue, un homme moulé dans le système Bongo qui sera chargé de guider la transition au Gabon.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Religieux

Crise anglophone : les leaders religieux s’engagent pour faciliter le retour à l’école

Ping

Jean Ping : « Ali Bongo a refusé de faire du Gabon la plus grande base française pour combattre le Niger, le Mali et le Burkina Faso »