in

Soupçonné d’être de mèche avec Boko Haram, un ancien député du RDPC arrêté

thumbs b c cf704eb2835249325ef3e51eed33c9a6

Blama Malla, ancien député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) est en détention à la brigade territoriale de Mora, dans le département du Mayo-Sava, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a appris lebledparle.com du trihebdomadaire L’œil du Sahel, dans son numéro en kiosque le 16 décembre 2020.

thumbs b c cf704eb2835249325ef3e51eed33c9a6
Image d’illustration (c) Droits réservés

Selon le récit de notre confrère, l’ancien parlementaire a été arrêté « à la diligence de la compagnie de gendarmerie de Mora depuis le 12 décembre dernier ».

L’homme politique, cadre du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC), fait l’objet d’une enquête diligentée par les éléments de la gendarmerie nationale qui le suspectent des faits de collusion avec Boko Haram, une secte terroriste et d’inspiration islamiste basée au Nigeria et qui sévit dans la région de l’Extrême-Nord depuis 2012.

Pour approfondir :   Accélération de la décentralisation : Georges Elanga Obam veut s'inspirer du modèle français

À en croire le journal de Guibaï Gatama, les ennuis judiciaires de Blama Malla auraient commencé avec l’interpellation d’un certain Talba, présenté comme le neveu de l’ancien parlementaire. « Au moment de son interpellation par les membres du comité de vigilance de Kolofata, le suspect convoyait 10 têtes de bœuf achetées à Mémé et dont la destination finale était le Nigéria », peut-on lire.

Au cours de son audition, apprend-on, le suspect Talba connu dans la localité de Kerawa comme membre du comité de vigilance, aurait admis que les bœufs qu’il convoyait étaient destinés aux éléments de la secte terroriste, et ce à la demande de l’ex-député.

Pour approfondir :   Lutte contre le coronavirus : Le CIDIMUC réagit au don du roi marocain Mohammed VI

En attendant les conclusions définitives de l’enquête en cours, le vice-président de la commission permanente départementale RDPC du Mayo-Sava et non moins membre du comité central du RDPC, et son neveu restent en détention à la brigade territoriale de Mora.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Unes du 17 decembre 2020

Cameroun : La revue de presse du jeudi 17 décembre 2020

Douala : 15 microbes déférés à la prison de New Bell