in

Boko Haram/Extrême-Nord : Un officier de l’Armée trouve la mort à Zeleved Dkingliya

Boko Haram/Extrême-Nord : Un officier de l’Armée trouve la mort à Zeleved Dkingliya

Selon le journal L’Œil du Sahel, le militaire a trouvé la mort sur une embuscade tendue par Boko Haram.

Boko Haram/Extrême-Nord : Un officier de l’Armée trouve la mort à Zeleved Dkingliya
 Djika Koulagna (c) Droits réservés

L’officier Djika Koulagna est tombé sur le champ d’honneur en cette matinée de dimanche 28 novembre 2021. C’était à la suite d’une embuscade tendue par les combattants de Boko Haram à Zeleved Djingliya dans le département du Mayo Moskota, région de l’Extrême-Nord.

Selon la même source, un autre militaire avait trouvé la mort le 24 novembre dernier dans l’attaque du camp militaire de Amtchoukouli Fotokol, région de l’Extrême-Nord.

Les chiffres qui parlent…

Pour rappel, le poste militaire de Sagme, localité située à proximité du lac Tchad et de la frontière avec le Nigeria, dans le département du Logone-et-Chari, région de l’Extrême-Nord avait été victime d’une attaque terroriste qui a coûté la vie à trois militaires le 8 août 2021.

A en croire le journal spécialisé dans l’information du Grand Nord, les assaillants ont fait une irruption dans la localité ci-dessus mentionnée. Au cours des échanges de tirs, « au moins un assaillant a été tué », a appris Lebledparle.com de la même source.

Cette autre attaque meurtrière survenait deux semaines après la première. Au petit matin du 25 juillet 2021, huit militaires sont tombés à la suite d’une incursion des membres de Boko Haram, de même que 13 autres éléments avaient été blessés.

Deux jours plus tard, un civil et cinq autres soldats avaient été tués au poste militaire de Zigue, toujours dans la région de l’Extrême-Nord.  Le ministre délégué à la présidence de la république en charge de la Défense, Joseph Beti Assomo, s’était rendu sur le terrain pour remobiliser les troupes.

Sauf que quelques jours après son départ de Maroua, les terroristes ont attaqué les forces de défense avec au décompte, des blessées dans le camp de l’armée et des hommes armés neutralisés.

Selon les Nations unies, environ 12 postes militaires ont été attaqués durant le seul mois de juillet dernier, dans les départements du Logone et Chari, du Mayo-Tsanaga et du Mayo-Sava, région de l’Extrême-Nord même si 445 incidents de protection en juillet 2021 contre 449 en juin 2021. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : René Emmanuel Sadi dit non à la violence infligée aux homosexuels

    Cameroun : René Emmanuel Sadi dit non à la violence infligée aux homosexuels

    Riyad Mahrez appréhende la Can au Cameroun : «Ça va être une compétition difficile »

    Riyad Mahrez appréhende la Can au Cameroun : «Ça va être une compétition difficile »