in

Pascaline de 4 mariages pour une lune de miel raconte son mariage raté

Pascaline aurait convolé dans la téléréalité avec un conjoint qui lui fait vivre des horreurs qu’elle n’aurait jamais imaginé dans le faste de son mariage.

FB IMG 16857269454353221

Les larmes de Pascaline

Alors que la rumeur lui prêtait une vie épanouie loin de son ancien conjoint, Pascaline de 4 mariages pour une lune de miel a levé toutes les équivoques sur le plateau de l’émission le A1 sur Vision 4 au sujet de son idyllique mariage avec Charly Mbarga. « Je suis encore mariée, sur les papiers (…) Mes voisins, ma famille peuvent le témoigner je ne suis jamais partie du Cameroun. A ce que je sache, selon mes souvenirs je ne suis pas encore partie en Europe. », A-t-elle confié.

A lui en croire, tout n’a pas été aussi beau que ce qu’on aurait imaginé lorsqu’ils se sont engagés pour la vie « Beaucoup de choses n’ont pas marché [avec Charly Mbarga, Ndlr] Beaucoup de gens se présentent comme des anges et plus le temps passe plus tu te rends compte que tu t’es trompée », avoue Pascaline qui confie ensuite avoir vécu le pire durant ses années de vie avec celui qu’elle a découvert.

Pour approfondir :   L'Armée camerounaise en deuil, le Vice-Amiral Guillaume Ngouah Ngally n'est plus !

« J’ai vécu dans une relation où il y’avait tellement d’infidélité. On [Charly Mbarga, Ndlr] me présentait une nièce et par derrière je découvre que c’est une relation amoureuse. Cette fille était demoiselle d’honneur à mon mariage. », Relate la jeune dame au bord des larmes. Une mésaventure riche en enseignements. Si le faste des cérémonies de mariages pompeux dans les téléréalités peut faire rêver, ils sont loin d’épargner d’une vie gâchée une fois les pieds sur terre.

Pour approfondir :   Pourquoi Samuel Eto'o a été ennobli à l'Ouest Cameroun ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FB IMG 16857230191684064

Il se fait prendre alors qu’il composait le Bac à la place d’un Lieutenant

Gicam Fosso

Henri Fosso : « Laissons les organes élus du GICAM décider de l’avenir du patronat »