in

Norbert Owona, un autre ancien Lion décédé dans l’indifférence de la nation

NOBERT OWON

L’ancien capitaine des Lions Indomptables Norbert Owona est mort le mercredi 3 février à Douala, dans la rue de New Bell à l’âge de 70 ans des suites de maladie.


NOBERT OWON
Norbert Owona, Eto’o (c) Droits réservés

Selon les informations confirmées par de nombreuses sources médiatique, Norbert Owona dormait dans la rue, son domicile familial ayant été détruit dans le cadre d’un litige foncier.  Après de nombreuses années à subsister, l’ancien joueur de l’Union de Douala s’en est allé dans l’incurie totale.

« Il y a quelques mois, tout le Cameroun sportif a été choqué de voir les images de Norbert Owona, ancien international camerounais, ancien capitaine de l’Union de Douala, rongé par la maladie, complètement abandonné, devenu sans abri et dormant sur des cartons. J’en avais d’ailleurs fait un article qui suscité émotion, compassion et indignation. A cette époque, beaucoup de personnes lui étaient venues au secours, au rang desquelles Samuel Eto’o », relate Claude Kana, historien du football non sans dénoncer l’indifférence de la nation vis-à-vis d’un héros qui vaillamment défendu ses couleurs.

« Une fois les lumières tournées, Norbert Owona a retrouvé son train-train quotidien, ses cartons et sa solitude. Très tôt ce matin, il s’en est allé, dans l’abandon et l’indifférence de la nation à qui il a tout donné. Et à l’heure l’Afrique du football se retrouve au Cameroun, et que l’équipe locale jouait la demi-finale du Championnat d’Afrique des nations, on n’a même pas eu l’élégance de lui accorder une minute de silence. On me répondra que c’est une compétition organisée par la CAF. Mais lorsque Benjamin Massing meurt un matin de finale de coupe du Cameroun, personne n’y pensa non plus », poursuit-il.

En rappel, Norbert Owona a fait partie de l’effectif de l’équipe nationale du Cameroun qui dispute la CAN à domicile en 1972. Durant cette compétition où le Cameroun termine troisième, il inscrit un but.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SEM Fecafoot

[Tribune] Une réelle politique sportive en lieu et place du brouhaha…

Owona Norbert

[Tribune] Owona Norbert est finalement mort