in

Messanga Nyamding avance les raisons pour lesquelles un proche collaborateur de Paul Biya a décidé le « sanctionner »  

Messangoa

Le Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding est à Ngaoundéré depuis hier 15 avril 2021. Si le politologue a reçu un accueil triomphal des étudiants et habitants de la ville, il y a eu des brouilles avec le recteur de ladite Université.

Messangoa
Pr Messanga Nyamding (c) Droits réservés

Selon les propos du « Biyaïste » diffusés dans les médias, il est arrivé à l’aéroport de Garoua, région du Nord, dans la nuit de mercredi, pour éviter un bain de foule.

Brouilles avec le recteur

Le lendemain, l’universitaire ne pouvait contenir les habitants préparés et venus nombreux à l’accueillir à l’Université de Ngaoundéré. Contre toute attente, le Pr Florence Uphie Chinje, recteur de l’Université de Ngaounderé, a invité les médias et les populations qui ont accouru, à disposer des lieux parce qu’elle disait ne pas être au courant de la tenue d’une cérémonie dans son institution.

L’internationaliste a néanmoins accordé une interview en amateur, qui toute de suite devenue virale sur la toile et a été relayée par bien de médias camerounais.

Violation des textes ?

Selon l’explication de l’ancien chef de département de l’intégration et de la coopération pour le développement à l’IRIC, il n’a pas été affecté : « D’abord, je voudrais corriger quelque chose. Ce n’est pas une affectation. Je voudrais vous dire que je suis enseignant permanent à l’IRIC avec contrat à l’Université de Yaoundé II. C’est une mise à disposition. En violation avec toutes les règles qui encadrent le transfert de dossiers des enseignants. Comme je suis un légaliste, républicain, membre du Comité central du RDPC, je suis un collaborateur politique du chef de l’Etat », soutient-il dans la vidéo.

Acharnement politique ?

A en croire le chef traditionnel, il est victime d’acharnement commandité par une ponte du régime : « Je me suis dit, mon Dieu, même lorsqu’il y a de telles erreurs administratives, parce qu’en réalité il s’agit d’un acharnement politique d’une haute personnalité proche du chef de l’Etat qui pour des raisons d’opinion, pour des raisons de débats, dans un cadre de débat politique, a décidé effectivement de me punir, de me sanctionner, transférer. Or, je voudrais corriger quelque chose, je ne suis pas affecté.’’ Affecter’’ signifier ‘’déployer’’ le personnel de l’Enseignement supérieur… », a déclaré le Pr Messanga Nyamding.

Pour approfondir :   Sosthène Médard Lipot créé son propre parti après son expulsion du MRC

Pour rappel, limogé le 19 mars 2021 de l’IRIC, c’est le 22 mars que le militant du parti au pouvoir avait été mis à la disposition de l’annexe de l’Université de Ngaoundéré, à travers une décision signée du ministre d’État, ministre de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame Ndongo.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

a1def7b218c90d3fe74ee0001c8bae3c XL

Certains personnels soignants de la région de l’Ouest refusent de se faire vacciner contre le Covid-19

Tyson Fury : « Je mettrai une raclée à Francis Ngannou… »