in

Me Assira : « Toutes les autres affaires vont reprendre la semaine prochaine, mais pas celles de nature criminelle »

Me Assira barreau

Parvenus au terme de leur mouvement d’humeur qui s’est étalé du lundi 30 au vendredi 4 décembre 2020, le Conseil de l’Ordre des avocats du barreau du Cameroun pourrait reprendre ses activités dès lundi prochain. Me Assira, l’un des avocats indignés s’est exprimé sur le sujet au cours d’un entretien avec nos confrères de la radio ABK à Douala.


Me Assira barreau
Me Claude Assira (c) Droits réservés

Vers un prolongement de la grève ?

À cette préoccupation, Me Claude Assira explique que « toutes les autres affaires vont reprendre la semaine prochaine, mais pas celles de nature criminelle », car si une « évolution avait été observée dans le cadre du dialogue social, nous aurions réduit la durée de cette grève. On est dans un pays où le dialogue social n’existe pas », regrette-t-il.

Selon l’homme de droit, cette grève aurait pu être évité. Seulement, « le dernier recours face aux nombreuses démarches faites sans qu’aucune réponse concrète nous soit donnée », a-t-il confié.

Pour lui, au regard du paysage politique et social, « il n’y a aucune raison de penser que le Cameroun n’est pas démocratique ». Sauf que c’est l’application des qui n’obéit pas à la volonté des autorités.  

Les frustrations dont sont victimes les avocats

« Lorsque quelque chose est mal fait, la loi a des textes pour punir cette personne sans porter atteinte aux avocats. L’avocat se plaint de beaucoup de brimades. On n’a pas encore compris l’intérêt que l’on doit mettre dans la justice. Malheureusement l’application des textes laisse à désirer. Elle n’obéit qu’à la volonté des autorités. Y’a un certain nombre de malentendus et de sous-entendu entre avocats et magistrats et c’est ça le véritable problème. Le conflit peut être évité, il doit y avoir un respect mutuel entre les deux », a fulminé Me Claude Assira, Avocat au Barreau du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : La Douane saisit des marchandises de 10 milliards de FCFA dans le cadre de l’opération « Halcomi »

Bidjang Bikoro

Un journaliste s’en prend vertement à Bruno Bidjang après que ce dernier ait taclé la presse privée