in

Maurice Kamto réagit à “l’assassinat” de Martinez Zogo

Le corps sans vie de l’animateur d’amplitude FM a été découvert le samedi 21 janvier 2023 dans la nuit à Ebogo 2 après SOA à Yaoundé, en état de décomposition avancé. Au courant de cette actualité macabre, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a réagi sur son compte Twitter le dimanche 22 janvier 2023.

Martinez Zogo

« Le citoyen est en totale insécurité sous le régime RDPC déclinant »

Pour l’homme politique, cette situation montre que le camerounais n’est pas en sécurité et souhaite que le gouvernement confirme ou infirme si Martinez Zogo est mort, puisqu’il semble encore dubitatif. « Ce 22 janvier, des images insoutenables et de bribes d’information sur les réseaux sociaux laissent croire que le pire serait arrivé à l’animateur radio Martinez ZOGO, enlevé depuis plusieurs jours par des hommes non identifiés. Si cette information est confirmée il serait avéré que chaque citoyen camerounais est en totale insécurité sous le régime RDPC déclinant. Nous exigeons une communication du gouvernement ce 22 janvier, pour infirmer ou confirmer la rumeur de l’assassinat de M. Martinez ZOGO », écrit le leader du MRC.

Cette nouvelle sortie en droite ligne avec la précédente datant du 19 janvier 2023, sur le même canal. « Depuis hier, les réseaux sociaux font état de l’enlèvement de l’animateur radio Martinez ZOGO par des hommes non identifiés. J’apporte mon réconfort à sa famille et demande aux autorités compétentes de faire le nécessaire pour élucider cette situation inacceptable ».

Pour rappel,  le chef de chaîne d’amplitude FM avait été enlevé en début de semaine dans ville de Yaoundé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wilfrid mbappe 1140x480 1

«Je regarde le Cameroun du regard de l’amour», déclare Wilfrid Mbappé, amoureux des Lions indomptables.

martinez zogo

Maurice Kamto President du MRC: « Nous exigeons une communication du gouvernement ce 22 janvier, pour infirmer ou confirmer la rumeur de l’assassinat de M. Martinez ZOGO »