in

Maurice Kamto : « Je soutiens une presse libre et dotée de ressources adéquates »

Maurice Kamto

Le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, Maurice Kamto, à travers un tweet, a dit tout son soutien à la presse « libre et dotée des ressources adéquates ».


Maurice Kamto
Maurice Kamto (c) Droits réservés 

Dans un contexte marqué par des tensions dans l’univers médiatique, Maurice Kamto n’est pas resté insensible. Dans une courte communication sur son compte twitter le 3 mai 2020, jour de la célébration de la journée internationale de la presse, le politique écrit : « Je soutiens une presse libre et dotée de ressources adéquates. Comme d’autres critiques de M. Biya et de son régime au Cameroun, les journalistes mettent souvent leurs vies en jeu. Il est inacceptable que des journalistes et militants pro-démocratie soient injustement détenus ».

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Je soutiens une presse libre et dotée de ressources adéquates. Comme d&#39;autres critiques de M. Biya et de son régime au <a href=”https://twitter.com/hashtag/Cameroon?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Cameroon</a>, les journalistes mettent souvent leurs vies en jeu. Il est inacceptable que des journalistes et militants pro-démocratie soient injustement détenus.</p>&mdash; Maurice Kamto (@KamtoOfficiel) <a href=”https://twitter.com/KamtoOfficiel/status/1257089574221774849?ref_src=twsrc%5Etfw”>May 3, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Rappelons que la presse camerounaise, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse célébrée le 3 mai 2020, a décidé lancer le mouvement « presse morte ». Cette décision est du réseau des patrons de presse du Cameroun, qui a décidé de ne pas paraître le 4 mai 2020 sur l’ensemble du territoire national. 

Les patrons de presse ont égrainé 10 raisons. Parmi lesquelles, les arrestations arbitraires des journalistes dans l’exercice de leur fonction et le maintien des peines privatives de liberté pour les faits de presse en contradiction avec les standards et engagements internationaux du Cameroun. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    dJAMEN cam.jpg

    Célestin Djamen : « La mesure qui porte sur l’ouverture des bars après 18h envoie les Camerounais à la mort »

    Coronavirus : Manaouda Malachie s’insurge contre l’agression d’un personnel de Santé à Douala