in ,

Maroua : Cinq enfants dont quatre de la même famille, meurent par noyade

Après la période de fortes chaleurs dans le Grand-Nord, le retour de pluie n’est pas non plus sans dégâts. Dans la ville de Maroua, les eaux viennent d’emporter cinq vies humaines en l’espace de 48 heures seulement, apprend-on, d’un communiqué du préfet du Diamaré.

Quatre enfants meurent par noyade à Maroua
Maroua le 13 juin 2024 - Quatres enfants meurent par noyade à Maroua - DR

Après la période de fortes chaleurs dans le Grand-Nord, le retour de pluie n’est pas sans dégâts. Dans la ville de Maroua, les eaux viennent d’emporter cinq vies humaines en l’espace de 48 heures seulement, apprend-on, d’un communiqué du préfet du Diamaré.

Hier jeudi 13 juin 2024, quatre enfants d’une même famille âgés entre 7 et 12 ans, se sont noyés au cours d’une séance de nage. Les corps ont été remis à la famille des concernés après constat du médecin légiste.

Deux jours avant, c’est un autre enfant de 11 ans qui mourait dans les mêmes conditions.

le préfet du Diamaré, Jean Marc Ekoa Mbarga et son état-major sur les lieux de la noyade.
le préfet du Diamaré, Jean Marc Ekoa Mbarga et son état-major sur les lieux de la noyade – DR

Dans un communiqué rendu public ce 13 juin 2024, le préfet du Diamaré, Jean Marc Ekoa Mbarga qui indique croit que « la furie des eaux ne pardonne aucun être humain et les pertes enregistrées en ce début de saison des pluies peuvent être évitées par l’éducation et des mises en garde respectées ».

Les populations ont été appelées à respecter les consignes de sécurité. Car, « cette situation particulièrement lamentable et gênante nécessite et exige de la part des parents et du corps social une prise impérieuse de conscience ainsi que des mesures qui s’imposent à l’effet de réduire autant que possible les baignades d’enfants dans les mayos et particulièrement dans les flaques d’eau dont personne ne peut déterminer avec exactitude ni la profondeur, ni la dangerosité », a souligné l’autorité administrative.

Pour approfondir :   Cabral Libii : reconnu unique président du PCRN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regina Mary Ndlodvu milite pour une meilleure compréhension de l'albinisme - (c) BBC

Afrique du Sud : Une femme s’est fait violer plusieurs fois parce qu’elle est albinos

Geremi Njitap 1024x554 1

L’ex femme de Gérémi Njitap au coeur d’une vidéo scandale sur l’héritage de la famille Fotso !