in ,

Marlène Emvoutou explique pourquoi Samuel Eto’o et Rigobert Song n’ont pas le droit de suspendre Onana

Marlene Emvoutou640

Selon la candidate déchue à la présidence de la Fécafoot, c’est la commission éthique qui est habilité à suspendre un joueur en pleine compétition.

La Coupe du  monde est terminée pour André Onana. Suspendu pour des « raisons disciplinaire », le joueur de l’Inter Milan a quitté Doha ce jour pour rejoindre son club. Dans une note de la Fecafoot adressée au club italien, Samuel Eto’o informe les Neazzuri de l’indiscipline du joueur de 26 ans en sélection nationale. Au sein de l’opinion, cette décision est fortement commentée. Y allant de son avis, Marlène Emvoutou indique que le président de la Fédération et le sélectionneur n’ont pas le pouvoir d’exclure un joueur sélectionné en pleine compétition.

Les  temps ont vraiment  changé…

« Si l’on s’en tient aux statuts  de la Fecafoot  , la suspension  d’un joueur de l’équipe  nationale  est une décision d’une instance  juridictionnelle de la Fecafoot  dénommée commission éthique, cette dernière doit être  régulièrement  saisie, et toutes les parties doivent être  entendues,   et ce n’est qu’à l’issue de ces auditions que cette commission  rend le verdict. Je ne pense pas que le coach seul, encore moins le président  de la Fecafoot aient  qualité  pour exclure un joueur de la sélection  nationale  en cours de compétition.  Étant donné  qu’un joueur qui répond à  une convocation  à  la sélection  nationale  est désormais  sous la responsabilité  de L’Etat  du Cameroun. C’est la raison pour laquelle, le président  de la République  Paul  Biya  a transmis  son message  de soutien aux lions indomptables  sous couvert  du ministre des sports et non du président de la Fecafoot. Votre histoire où  vous avez décidé  de laisser Samuel Eto’o  se casser la figure à  la Fecafoot  va déjà un peu loin », explique-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

senegal midi libre

Le Sénégal est qualifié pour le prochain tour de la coupe du monde

Rebecca Enonchong wamas

Rebecca Enonchong critique les fautes dans la lettre de la Fecafoot à l’Inter Milan au sujet du cas André Onana