in

Marches du 22 septembre : Un collectif d’avocats camerounais saisit Paul Atanga Nji

Lawyers Camm

Le collectif d’une soixantaine d’avocats se propose d’apporter une « assistance juridique » aux manifestants de ce 22 septembre 2020.

Lawyers Camm
Avocats au Barreau du Cameroun(c) illustration

C’est un courrier formulé par 60 avocats au barreau du Cameroun avec pour objet : « Notification d’assistance juridique ».   

« Excellence Monsieur le ministre », s’adresse le collectif, à Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration  territoriale, avant de poursuivre : « Nous vous présentons nos compliments et vous prions de bien vouloir noter que nous(une soixantaine régulièrement inscrit au Barreau du Cameroun), avons accepter d’occuper, ès qualité AVOCATS-CONSEILS pour les manifestants pacifiques qui entendent exercer et jouir des droits qu’ils tirent des instruments juridiques dument ratifiés par le Cameroun, et de celles  de la constitution de la République en organisant les manifestations courant le mois de septembre à décembre 2020 », peut-on lire dans la correspondance.

Pour approfondir :   Violation des droits : Depuis la prison, Albert Dzongang porte plainte contre un commissaire divisionnaire

Dans la lettre, les hommes et femmes en robe noire donnent les raisons pour lesquels ils se proposent d’assister les manifestants de ce 22 septembre 2020.

Une marche organisée par Maurice Kamto, candidat classé deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018 et qui remet en cause le Code électoral en vigueur au Cameroun ainsi que le règne du président Paul Biya, au fauteuil depuis le 6 novembre 1982.

Lebledparle.com       vous propose ci-après la lettre du collectif d’avocats au Minat.

Pour approfondir :   Jean-Michel Nintcheu annonce une manifestation publique à Douala le 8 janvier 2022

FB_IMG_1600757851011.jpg

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

marches 22 douala police bepanda 670

Quelques images des marches du MRC à Douala

Momo fo

Jean De Dieu Momo : « M. Kamto a dit que si on convoque les collèges électoraux, il va appeler à une ‘’marche’’ »