in

Mali : Les autorités françaises rendent hommage aux 13 soldats mort dans un crash d’hélicoptère

30095385498 0458234741 b

Ce lundi 25 novembre, l’armée française a subi une lourde perte au Mali. En effet, lors d’une mission de combat, un accident est survenu entre deux hélicoptères de l’armée française, un Tigre et un couguar, ce qui a entraîné la mort de treize militaires engagés au Mali dans la région du Liptako. Ce terrible drame vient porter à 28 le nombre de soldats français tombé au front dans la région du sahel depuis 2013.


30095385498 0458234741 b
Hélicoptère Puma (c) Droits Réservés

Parmi les treize militaires tués, on retrouve six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef. Ces soldats décédés sont respectivement membres du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau, du 4e Régiment de chasseurs de Gap, du 93e Régiment d’artillerie de montagne de Varces et du 2e Régiment étranger de génie de Saint-Christol. Selon le haut commandement de l’armée française, la principale cause de cet accident entre les deux hélicoptères serait liée à un abordage entre les deux appareils qui volait à très basse altitude.

Pour approfondir :   La France et le Cameroun veulent résoudre l’équation de la transfusion sanguine

L’unité à bord des deux hélicoptères menait une opération de soutien aux militaires de la force Barkhane qui avaient engagé au sol un combat contre des groupes terroristes. Après l’annonce de cette lourde perte pour l’armée française, de nombreuses personnalités au plus sommet de l’État ont tenu à rendre hommage aux treize militaires tués. Le président François Hollande, tout en adressant ses condoléances à la famille des militaires tombés, a salué la bravoure des soldats français engagés au sahel et leur détermination à poursuivre leur mission. 

François Hollande a également salué la mémoire des treize militaires tués et de mettre en avant leur engagement dans la lutte contre le terrorisme. « J’adresse mes plus affectueuses pensées à leurs proches et à leurs compagnons d’armes, dont je partage la douleur » dira François Hollande. Richard Ferrand, le président de l’assemblée nationale, Edouard Philippe le chef du gouvernement, Christophe Castaner,le ministre de l’Intérieur ainsi que d’autres éminentes personnalités ont rendu hommage aux treize militaires français tués ce lundi 25 novembre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Luc Perry Wandji

Cameroun : Luc Perry Wandji analyse l’abdication du MRC aux Municipales et Législatives 2020

Kamto Maurice MRC Odza

Cameroun : La sortie du MRC pourrait mobiliser les partenaires du Cameroun