in

Lutte contre le coronavirus: Petit Pays s’oppose aux mesures d’assouplissement du gouvernement  

RABBA

L’artiste musicien pense que le gouvernement de la République a tôt fait de lever le confinement alors que la pandémie du coronavirus sévit encore.

RABBA
Petit Pays (c) Droits réservés

Le 30 avril 2020, le Premier ministre Joseph Dion Nguté a rendu officiel un document qui portait sur les mesures d’assouplissement et de soutien aux secteurs les plus touchés par la pandémie du coronavirus.

Le ministre de la Santé publique précisait à la suite du chef du gouvernement que le Cameroun n’avait pas sonné la fin de la pandémie.  Pour preuve, il n’y a  pas eu de défilé le 1er mai, il n’y en aura pas le 20 mai, les écoles sont encore fermées et les Eglises n’ont pas repris l’ambiance de tous les dimanches. En un mot,  assouplissement n’est  pas synonyme de relachement ou abandon des mesures barrières prescrites par  les pouvoirs publics.

Pour approfondir :   Cameroun : Un élève du Lycée technique de Bafoussam fait décoller un avion miniaturisé qu'il a lui-même assemblé(vidéo)

Or, pour le Turbo d’Afrique, il est tôt pour le pays de Paul Biya de « lever le confinement » au moment où les grandes puissances du monde l’observent encore : « Il est un peu tôt de lever le Confinement au Cameroun. Etant donné que cette maladie est en train de ravager les Camerounais. Vous savez on n’est pas assez équipé en matériels médicaux. Le seul moyen de combattre ce fléau c’est le confinement et il faudrait que l’Etat accompagne les populations. Mais lever le confinement c’est trop tôt. C’est nous livrer à la mort comme des bêtes. Ce n’est pas le moment. Vous voyez, même les grands pays, les grandes puissances au monde sont encore en confinement. Ils cherchent plutôt à trouver les moyens de traitement comme ce que j’ai vu à Madagascar », a déclaré l’auteur du titre « Frotambo » dans une vidéo sur You Tube il y a quelques jours.

En guise solutions, Rabba Rabbi pense qu’ «Il revient au chef de l’Etat et à son gouvernement d’essayer d’amortir les charges et de demander par exemple aux grandes sociétés comme ENEO, CAMWATER d’interrompre la facturation des consommations des ménages et d’encourager les populations pendant ces quelques mois de souffrance ».

https://www.youtube.com/watch?v=J_uY7lVpMJI

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

couteau 1

Une femme retrouvée nue dans la rue avec la tête de sa fille dans un sac plastique

marrier

Poignardée à mort par son frère pour avoir refusé un mariage forcé