in

Le préfet du Wouri sur les traces des caches d’armes

Il est descendu ce matin sur le terrain, dans une cache suspecte d’armes à Bonaberi lieudit rails.

Un atelier de soudure à 1ère vue qui s’est avéré être un lieu de fabrication d’armes artisanales.


Pour approfondir :   Inondations au Cameroun : Greenpeace Afrique exige une réponse efficace et rapide de la part du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Côte d’Ivoire : l’opposition opte pour « un gouvernement de transition »

Côte d’Ivoire : Échauffourée devant la résidence de Bédié entre la police et la population