in

Le journaliste Souley Onohiolo traite Maurice Kamto de « menteur »

Le reporter du journal Le Messager est revenu sur l’exclusion de Me Michèle Ndoki du MRC, arguant sur le plateau de Club d’Elites ce dimanche que le président national de ce parti s’est dédit.

Souley Onohiolo

L’actualité politique autour de l’éviction de Michèle Ndoki du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, concentre les débats d’opinions dans le pays. Selon le journaliste Souley Onohiolo, Maurice Kamto a changé de discours concernant les règles qui régissent le parti dont il assure la direction. Il y a quelques années, le leader national du MRC a déclaré sur le plateau de l’émission « La Grande Interview » sur Canal 2 international que : « l’exclusion ne fait pas partie des méthodes du MRC ».

L’absence d’alternance au sein des partis politiques de l’opposition

La mise à l’écart de Me Ndoki, prouve un revirement idéologique de la formation politique arrivée 2e à la dernière présidentielle. Un état de fait, qui ne joue pas en faveur de la promotion de la démocratie dans l’opposition camerounaise. Souley Onioholo souligne en outre que les partis qui veulent challenger le RDPC brillent par une volonté de leurs dirigeants à mourir à la tête de leurs formations politiques comme cela a été le cas de Ni John Fru Ndi ou encore Adamou Ndam Njoya entre autres.

Pour approfondir :   Figure : Samuel Kleda, la Bible et le médicament.

Il convient de noter qu’avant son éviction, l’avocate au barreau du Cameroun avait fait part de son projet de challenger le leader national du MRC lors des élections internes du parti politique.


Pour approfondir :   Cameroun : Le MRC lance le mouvement « Tontinons en nature »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nkom Herve Emmanuel

Hervé Emmanuel Nkom sur Me Ndoki : « un joueur qui critique l’organisation de son équipe, n’a plus de place dans cette équipe »

Onana Opta

Les vraies raisons de l’exclusion d’André Onana de la Coupe du monde dévoilées par un ancien vice-président de Samuel Eto’o