in ,

MRC : Les raisons de l’exclusion de Michèle Ndoki

michel ndokiMRC

Michèle Ndoki éjectée

Le mystère est levé, Michèle Ndoki ne fait plus partie des effectifs du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. La femme politique a été mise à l’écart par une décision du Directoire rendue publique ce 6 juillet 2023. Dans la mosaïque des fautes qui ont motivé ce départ la note du MRC évoque l’article 81 de son règlement  « la participation à un gouvernement sans l’accord express du parti ; ralliement à un autre parti politique ; organisation d’élections au sein du parti ou convocation d’une instance du parti sans en avoir la compétence ; acte de trahison ; engagement officiel du parti sans mandat préalable ; refus manifeste de se conformer à la ligne politique et à la discipline du parti »

Pour approfondir :   Pourquoi Bruno Bidjang est-il de nouveau en détention au SED ?

La Vice-présidente du parti de Maurice Kamto est en clair accusée d’avoir tenu des allégations mensongères et diffamatoire à son endroit; mais aussi d’avoir mis en route des initiatives contraires à l’idéologie de la formation politique. Les officiel du MRC reprochent à Michèle Ndoki à de s’écarter en tous points de la ligne politique et à la discipline du MRC. Une mise à l’écart prévisible si l’on en croit la publication à ce propos récemment partagée par Lebledparle.com. C’est à croire le divorce en Michèle Ndoki et le MRC est consommé alors qu’elle caressait depuis juin 2022 le rêve de défier Maurice Kamto à la tête du parti.

Pour approfondir :   Le Sdf dénonce les menaces et intimidations du colonel Bamkui à l’endroit de fridolin Nke

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cameroun partis politique opposition

[Tribune] « Parti d’opposition responsable » : Une expression vide de sens en politique

kYLIAN mBAPPE Arrivee

Quand Kylian Mbappé tranche le débat sur la rivalité entre Eto’o et Drogba