in

Le Gabon ferme à son tour ses frontières aux pays européens de l’espace Schengen

Le president Ali Bongo Ondimba en Angola

Les 27 États membres de l’Union européenne ont décidé de la réouverture de leurs frontières à seulement 15 pays parmi lesquels, seulement 4 nations africaines. Une situation qui a amené le Gabon à convoquer le principe de la réciprocité pour également suspendre l’entrée sur son sol, des citoyens venant de l’espace Schengen.

Le pr%C3%A9sident Ali Bongo Ondimba en Angola
Ali Bongo, Gabon (c) Droits réservés

Selon un communiqué officiel des États membres de l’UE, sont concernés par la réouverture de leurs frontières aériennes, les voyageurs d’une liste de 15 pays dont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et le Rwanda. Une décision qui a suscité une réplique immédiate des autorité gabonaises.

Dans une note circulaire à l’attention des chefs des Missions diplomatiques et des Postes consulaires du Gabon à l’étranger, la Secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères Ginette Arondo écrit ce 1er juillet 2020,

 «en application du principe de réciprocité, il est demandé à toutes les Missions diplomatiques et les postes consulaires de la République du Gabon à l’étranger de maintenir la suspension de la délivrance des «visas tourisme» aux ressortissants des 27 États membres de l’Union européenne, désirant se rendre au Gabon», peut-on lire dans ce document.

«Cette mesure inclut les demandes de visas pour :  tourisme et séjours privés, motifs professionnels (sauf résidents) et voyages d’affaire», ajoute-t-elle.

Au Cameroun, le député du SDF Joshua Osih a appelé le gouvernement à prendre des dispositions similaires pour faire valoir le principe de réciprocité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Les craintes du nouvel Ambassadeur de France au Cameroun

    Bassogoal

    Christian Bassogog ‪: «Je t’aime, ma belle femme»