in

Le Collectif des Journalistes d’investigation décerne le prix de meilleur manager d’une institution publique à Clément Atangana

Clement Antangoh

Le président du Conseil Constitutionnel a reçu son prix le 16 novembre 2020 à Yaoundé, a rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune dans sa parution du lundi 17 novembre 2020.

Clement Antangoh
Clément Atangana (c) Droits réservés

La récompense décernée à Clément Atangana n’est pas arrivée ex nihilo. Elle «est le fruit de plusieurs descentes sur le terrain. Lesquelles ont permis d’attester l’importante contribution de cette institution dans l’économie au Cameroun»,écrit Cameroon Tribune. Le président et secrétaire général du CIJ, a tenu à l’endroit du bénéficiaire un discours laudateur. «Au terme de la récente évaluation annuelle, il en ressort que vous avez fait preuve de rigueur et de compétence dans l’accomplissement des missions qui vous sont dévolues. Des qualités qui font du Cameroun une référence en matière de législation et de stabilité», relève en outre le journal d’Etat.

Pour approfondir :   Coronavirus : Marlène Emvoutou critique l’initiative du Pr Maurice Kamto concernant la collecte de fonds

«A ces qualités, il faut également ajouter les valeurs humaines dont ce haut magistrat a fait montre. Notamment, le sens élevé de l’intérêt général, ainsi que l’implication personnelle dans la socialisation. Des atouts managériaux qui favorisent la diligence dans le service, la concertation dans la prise de décision et l’amélioration substantielle des conditions de travail du personnel. Des attributs qui n’ont jamais été mis en doute tant par une opinion exigeante, que par les médias généralement enclins aux dénonciations», poursuit Ignace Yombi.

Le principal concerné réagit

Clément Atangana n’est pas resté de marbre face à cette marque de reconnaissance. Il a, indique nos confrères, «exprimé sa gratitude au Collectif pour cette distinction qui rehausse, de manière générale, l’institution qu’il préside. Clément Atangana a ensuite reconnu que cet autre titre l’incite, lui et tout le personnel à sa charge, à redoubler d’ardeur dans l’accomplissement, en tant que pionnier, de leur mission afin de mériter davantage la confiance placée en eux», lit-on entre les lignes de ce tabloïd.

Pour approfondir :   Cameroun : L’Hon Nourane Fotsing veut légaliser son initiative de lutte contre le Covid-19

Comme souvent en période électorale, le Conseil constitutionnel devrait de nouveau être sollicité le 6 décembre prochain dans le cadre des premières régionales de l’histoire du Cameroun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sadii Djomo

Affaire Stéphanie Djomo : Une ONG s’invite dans le dossier et s’en prend à René Emmanuel Sadi

Mota Mota

Mamadou Mota : «Les jeunes du Nord chacun dans leur région, doivent se lever et tordre le bras du renouveau»