in

Le Cameroun vise à bitumer 62% de ses routes nationales d’ici fin janvier 2024

Cette prévision est effectuée par le ministère des Travaux publics, a constaté votre journal Lebledparle.com.

e76053471ea880ee954340bd59d65d36 L

Le Cameroun compte actuellement 5 824,42 km de routes nationales bitumées sur un linéaire total de 9 387,26 km, soit environ 62% du réseau, selon un tableau publié par le ministère des Travaux publics (Mintp) le 9 janvier 2024. En revanche, il reste encore 3 562,84 km de routes nationales non revêtues, tandis que 279,48 km sont en cours de bitumage, selon les données officielles.

Répartition des routes nationales bitumées par région

En analysant de plus près les données, on constate que la région de l’Ouest possède le plus grand linéaire bitumé, avec 338,44 km, représentant la totalité des routes nationales de la région. Elle est suivie par le Littoral, avec 98,93% des routes bitumées sur un linéaire de 332,25 km, puis par le Centre, avec 90,02% de routes bitumées sur un linéaire de 1 145,95 km. En revanche, la région de l’Est affiche le plus faible linéaire bitumé, avec seulement 671,39 km, soit 40% du réseau.

Pour approfondir :   Les routes infernales gâchent le 19ème Tour cycliste du Cameroun

Objectif de bitumage pour améliorer le réseau routier

Le gouvernement camerounais s’est fixé pour objectif de bitumer 1 888,719 km de nouvelles routes entre 2024 et 2026, dont au moins 656,959 km en 2024. Cette initiative vise à renforcer l’accessibilité des régions intérieures du pays, à faciliter les échanges et à densifier le réseau routier national. Les routes nationales jouent un rôle essentiel en reliant les chefs-lieux de région à la capitale Yaoundé et en permettant les échanges avec les pays voisins.

Pour approfondir :   Cameroun : Après la condamnation d’Ayuk Tabé, un camerounais envisage les scénarios possibles du sort de Kamto

Le Cameroun continue d’investir dans l’amélioration de son réseau routier, avec des projets de bitumage prévus dans les années à venir. Cela contribuera à renforcer l’accessibilité des régions intérieures du pays et à faciliter les échanges essentiels pour le développement économique et social du Cameroun.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eneo Cameroun

Électricité au Cameroun : L’État règle sa dette de 110 milliards FCFA envers Eneo, mais les délestages persistent

Kuetche Marcelle

Marcelle Kuetche promet des représailles contre le prochain internaute qui va porter atteinte à son image