in

Le Cameroun perd deux de ses généraux d’Armée !

Genarali

Les deux officiers supérieurs en deuxième section tous deux octogénaires, ont rejoint leurs ancêtres dans la nuit du 13 au 14 octobre 2021.

Genarali
 Général Jean Nganso Sunji (c) Droits réservés

L’Armée camerounaise est deuil ! Elle vient de perdre deux de ses généraux. Le communiqué d’avis de décès a été rendu public le par le ministre délégué à la Défense à la présidence de la République en charge de la Défense, Joseph Beti Assomo.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”und” dir=”ltr”><a href=”https://t.co/f8lGke5nu6″>pic.twitter.com/f8lGke5nu6</a></p>&mdash; Honneur et Fidélité – Armée Camerounaise (@HonneurFidelite) <a href=”https://twitter.com/HonneurFidelite/status/1459974956469604359?ref_src=twsrc%5Etfw”>November 14, 2021</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Le général de corps d’armées à la retraite Jean Nganso Sunji est décédé cette nuit des suites de maladie à l’âge de 84 ans. Il faut dire qu’il fut enrôlé le 1er octobre 1956 dans le métier des armes. Cet Ingénieur de l’Ecole polytechnique de Paris en 1960 avait été élevé au rang de général de brigade en 1983. Le programme des obsèques de ce haut gradé de l’Armée sera connu plus tard.

Quant au second, le Général Oumarou Djam Yaya âgé de 82 ans, a également avalé son acte de naissance. La nouvelle de son décès a été confirmé par son fils ainé ce dimanche 14 novembre 2021.

Le natif de Ndiambadi dans le département de la Benoué a été mis en terre dans un cimetière à Yaoundé comme le veut la religion musulmane à laquelle il appartenait. C’était en présence du secrétaire d’Etat à la Défense Galax Yves Etoga et de quelques membres du gouvernement.

Diplômé de l’École des officiers de la Gendarmerie nationale de Melun en France, il fut formé entre 1963 et 1964. En 1993, il est fait général de division et en septembre 2001, général de corps d’armée. En 2011, il est admis en seconde section par le président de la République, chef des forces armées, Paul Biya.

Tel son collègue, Général Jean Nganso Sunji, Oumarou Djam Yaya fut général de brigade en 1983, général de division en 1993, général de corps d’armée en 2001 et admission en deuxième section en 2001.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Biyema

    Lycée de Biyem-Assi : Un élève de la classe de Première engrosse son professeur, le proviseur accuse l’indécence vestimentaire des dames  

    Ambazir

    Crise anglophone : Les vidéos horribles montrent environ 10 soldats froidement abattus à Santa au Nord-Ouest