in

Le Cameroun met sur pied un « Bus-école » pour former les jeunes à l’entrepreneuriat

Ce projet innovant a été conçu pour sensibiliser et accompagner les aspirants entrepreneurs dans tout le pays.

Bus ecole
Bus-école pour booster l'entrepreneuriat-DR
Initié par le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat en collaboration avec l’Italie, le « Bus-école » sillonne les zones rurales et les quartiers enclavés pour se rapprocher des porteurs de projets.

Equipé de modules de formation connectés et d’un fablab (laboratoire de fabrication) mobile, le « Bus-école » offre un cadre propice à l’apprentissage et à l’innovation. Plus qu’un simple lieu de formation, il sert également d’espace de coworking, de centre de prototypage et de laboratoire grandeur nature pour des démonstrations et des accompagnements personnalisés.

Ce projet vise à démocratiser l’accès à l’entrepreneuriat et à autonomiser les populations marginalisées, souvent exclues des opportunités économiques classiques. En se déployant dans les zones reculées, le « Bus-école » comble le fossé géographique et permet à tous, quelle que soit leur origine ou leur condition sociale, de concrétiser leurs ambitions entrepreneuriales.

Pour approfondir :   Le Mrc-Canada dénonce des « manigances entourant l’opération Survie Cameroon»

Fruit de la coopération Italie-Cameroun

Le ministre des PME, Achille Bassilekin III, a salué l’importance du « Bus-école » dans la concrétisation de la culture entrepreneuriale au Cameroun. « Ce dispositif favorisera un accompagnement de proximité, rendant ainsi le programme de promotion de l’entrepreneuriat et de création d’entreprise une réalité tangible », a-t-il déclaré à la presse.

Le gouvernement camerounais, résolument engagé à soutenir l’innovation et l’esprit d’entreprise, voit dans le « Bus-école » un outil précieux pour stimuler la croissance économique et créer des emplois décents pour la jeunesse.

Pour approfondir :   Cameroun : De violents affrontements entre les Etons et les Haoussas dans la ville d'Obala

Le « Bus-école » est le fruit d’une collaboration fructueuse entre le Cameroun et l’Italie. Le soutien technique de l’entreprise italienne Tekne, spécialisée dans les véhicules spéciaux et l’électronique embarquée, a été essentiel à la concrétisation de ce projet innovant.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rigobert Song coach

Unité nationale : Rigobert Song brise le silence depuis son limogeage et s’adresse aux Camerounais

Abou CHOU

Vincent Aboubakar retrouve enfin le chemin des filets avec Besiktas