in

Le Burkina Faso fait redescendre l’Algérie sur terre !

Burkina Algerie

Après leur large succès 8-0 contre Djibouti, les Fennecs ont fait jeu égal avec les Etalons du Burkina Faso (1-1) au Maroc. L’Algérie fait tout de même grimper sa série d’invincibilité à 29 matches.

Burkina Algerie
Le Burkina secoue l’Algérie (c) Droits réservés

Les hommes de Djamel Belmadi ont été sérieusement secoués par le Burkina Faso (1-1) ce mardi à l’occasion de la 2e journée des éliminatoires. Ce 29e match consécutif sans défaite aura pour les Fennecs des allures de contre-performance même s’il faut relativiser étant donné qu’il s’agissait d’une rencontre à l’extérieur contre l’adversaire le plus difficile du groupe, même si les Etalons «recevaient» à Marrakech au Maroc et pas à Ouagadougou, faute de stade aux normes.

La soirée avait pourtant débuté de manière idéale pour les champions d’Afrique en titre qui prenaient les devants grâce à Feghouli (0-1, 18e). De retour dans le onze, le milieu de terrain avait bénéficié d’un caviar de Slimani, préféré à Bounedjah, et surtout d’une passe lumineuse de Belaïli au départ de l’action. Il fallait même deux gros arrêts de Koffi face à Bensebaini puis Slimani pour empêcher les Algériens de creuser l’écart. Mais les Burkinabè commençaient à se réveiller avant la pause, à l’image de leurs ailiers de plus en plus remuants.

Cette physionomie s’accentuait au retour des vestiaires avec des Verts au bord de la rupture. Si M’Bolhi retardait l’échéance en réalisant une sortie courageuse, il finissait logiquement par s’incliner à bout portant face à l’attaquant du Standard de Liège, Abdoul Fessal Tapsoba, servi sur un centre de Lassina Traoré (1-1, 64e).

L’Algérie reste en tête au classement du groupe avec une meilleure différence de buts : Algérie 4 pts, Burkina Faso 4 pts, Niger 3 pts, Djibouti 0 pt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Grizou but

Après 2 nuls, Griezmann porte la France contre la Finlande et décroche un record

JR Wafo

Jean Robert Wafo : « Les dirigeants africains doivent se mettre à l’esprit qu’il ne faut pas ruser avec la Constitution »