in

Laurent Esso destitue une vingtaine de greffiers

Le ministre de la Justice, Laurent Esso, en application du Statut général de la Fonction publique et du statut spécial des fonctionnaires des greffes, a, à travers une série de textes, révoqué 26 responsables de divers grades.

Cette abrogation arrive à la suite d’une décision signée par le garde des Sceaux le 29 juin 2021 constatant leur absence irrégulière qui date pour certains depuis 2014. Les intéressés, précise l’acte de révocation, bénéficient d’une suppression des droits à pension.

Ces multiples abandons pourraient trahir le malaise des fonctionnaires des greffes au sein des juridictions, où ils s’estiment lésés. « Les fonctionnaires des greffes sont maltraités, méprisés, livrés à la misère et soumis à de multiples intimidations. Au ministère de la Justice, tous les postes de responsabilité reviennent aux seuls magistrats, comme si la justice se réduisait à eux », s’énerve un membre du syndicat des greffes.

Leur espoir réside dans l’application effective de leur statut spécial, qui leur octroie une meilleure grille salariale, des avantages et autres primes. Mais, regrette un fonctionnaire des greffes, le texte d’application attend d’être signé depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

visite au camer du pdt macky sall m

Coup d’envoi de la CAN 2021 : Macky Sall parmi les invités restreints de Paul Biya à Yaoundé

Richard Bona félicite Samuel Eto’o en chanson